Le plein d’infos sur Red Dead Redemption 2

Le Gameplay enfin détaillé

Red Dead Redemption 2 a été vu par des gens qui ne sont pas employés de Rockstar Games ! Et bien qu’ils n’aient pas été en mesure d’apporter des vidéos, nous avons appris beaucoup de choses sur RDR2 grâce aux avant-premières écrites publiées par IGN et The Telegraph. Ils avaient tous les deux une tonne de détails à partager.


La vie d’hors la loi est pleine de choix

Arthur Morgan ne sera certes jamais un citoyen intègre, mais il y a pas mal de marge de manœuvre du mauvais côté de la loi. Les gens réagiront différemment selon que vous vous baladez avec votre pistolet dégainé ou s’il est rangé dans votre étui, mais un système social perfectionné ouvre la voie à plus de subtilités. Lorsque vous parlez à une personne, vous verrez une variété d’options contextuelles dans le coin de l’écran. Vous pourrez saluer amicalement un compagnon de voyage ou choisir de le contrarier. Lorsque le propriétaire d’un coffre-fort que vous venez d’ouvrir entre, vous avez le choix de les menacer ou de simplement les abattre.
N’oubliez pas que les meurtriers sont beaucoup plus forts que les voleurs.

Une vie de camp à la Western

Même les criminels recherchés ont besoin d’un endroit pour se reposer et se détendre.
Dans Red Dead Redemption 2, les activités du gang Van der Linde commenceront et se termineront au camp. Tout le monde contribue à la survie du gang. Pour Arthur, cela pourrait signifier chasser pour aider à nourrir le camp, aller sur un braquage de banque pour rapporter beaucoup d’argent ou accomplir un autre genre de travail. Rockstar essaie de faire en sorte que votre vie au camp se déroule comme si elle faisait partie du reste du jeu – plutôt que d’entrer dans un marqueur de mission lumineux, vous marcherez devant des compagnons qui discutent de leurs plans pour un score et vous demanderez si vous êtes prêt à les rejoindre. Une meilleur immersion en soi.

La chasse prend de l’ampleur

Nous avons passé beaucoup de temps à traquer des proies comme John Marston dans le Red Dead Redemption. Grand Theft Auto 5 a même eu son propre mini-jeu de chasse étonnamment détaillé, avec des odeurs sur le vent et des attaques surprises de puma. Rockstar poursuit sa passion pour les simulateurs de chasse avec Red Dead Redemption 2. Descendre un cerf de 12 points nourrira votre camp pendant des jours, mais ce n’est pas aussi simple que de tirer et de piller, si vous n’arrivez pas à abattre votre proie du premier coup de feu, vous devrez la poursuivre et la terminer. Ensuite, vous devrez attacher sa carcasse à l’arrière de votre cheval parce que cette chose ne rentrera certainement pas dans votre sacoche. Et n’oubliez pas de rentrer à la hâte sinon la viande périmera !

Le Dead Eye toujours présent

L’original Red Dead Redemption a mis à profit l’incroyable capacité de John Marston à aligner les coups (presque comme s’il était entré au ralenti), à la fois en termes d’action fun et de moments tragiques. Le système de visée Dead Eye reviendra dans Red Dead Redemption 2, et ce que Rockstar a montré jusqu’à présent est très familier. L’écran prend une teinte sépia au fur et à mesure que le monde ralentit, ce qui vous donne le temps de marquer un ensemble de cibles avant de tous les éliminer. Nous verrons s’il devient plus puissant au fur et à mesure que vous jouez comme c’était le cas dans le premier épisode.

L’histoire n’est pas un prélude

Nous savons que John Marston, et probablement sa (future ?) épouse Abigail, ont un rôle à jouer dans les événements de Red Dead Red Red Redemption 2. Mais ne laissez pas leur présence vous faire croire que Red Dead Red Redemption 2 est un prélude à leur tragique histoire d’amour et de famille. Rob Nelson, co-directeur du studio, a déclaré au Telegraph que Rockstar avait commencé à considérer RDR2 comme un  » complément  » de l’original.

 » Dutch était le fil conducteur du premier épisode, alors nous voulions découvrir comment il est passé d’un chef de gang à l’homme aux cheveux sauvages que les joueurs ont vu dans le premier jeu « , a déclaré Rob Nelson, co-responsable du studio, au Telegraph. « Dans le premier jeu, les joueurs le pourchassaient, s’interrogeant sur lui, c’était le personnage que l’on cherchait à atteindre. Il avait l’air cool, un personnage mystérieux , raconter l’histoire de ce gang et ce qui leur est arrivé était ce que nous voulions faire. »

Produits disponibles sur Amazon.fr

Vous pourriez aussi aimer

Connectez-vous pour laisser un commentaire