Mark Cerny rassure sur le refroidissement de la Ps5

0 55

Selon des rumeurs provenant de Windows Central, la raison pour laquelle Sony n’a pas encore montré sa console est que la PS5 rencontrerait de gros problèmes de refroidissement, sujet que nous avions abordé ici.
Cependant, suite à la présentation des caractéristiques de Mark Cerny, cela peut sembler peu probable, La PlayStation 5 ayant été conçue dès le départ avec la gestion de la chaleur, tout en réduisant le bruit du ventilateur, en tête.

Les performances que le processeur Zen 2 à 8 cœurs et le SoC GPU Navi 2X de 10.3TFLOP peuvent offrir nécessitent une quantité importante de courant pour atteindre leurs seuils respectifs. Et comme plus de puissance génère plus de chaleur, Sony a repensé le fonctionnement des deux composant pour assurer une gestion optimale de la chaleur.

Mark Cerny avait détaillé le mode de fonctionnement. Côté matériel, la PS5 sera équipée de ventilateur et alimentation plus gros, en effet la puce de 7 nm nécessite énormément d’énergie pour atteindre ses performances optimales.

La fréquence variable des processeurs, véritable argument et force de la PS5, devrait être la clé du refroidissement du système de nouvelle génération, et le mode boosté, actif en permanence, permettrait un refroidissement qualitatif au lieu d’être une gêne.

Il y a beaucoup à dire sur la rapidité, en supposant que vous puissiez gérer les problèmes de puissance et de chaleur qui en résultent, pour lesquels nous n’avons pas toujours fait le meilleur travail.
[…]Notre processus sur les consoles précédentes a été d’essayer de deviner quelle pourrait être la consommation électrique maximale pendant toute la durée de vie de la console. C’est-à-dire la pire des situations et de préparer une solution de refroidissement qui, selon nous, sera calme à ce niveau de puissance.
[…]Si nous réussissons, le bruit est minime. Si nous nous trompons, la console sera assez bruyante pour les jeux plus puissants. Il y a même une chance qu’elle surchauffe et s’éteigne si nous estimons mal la puissance requise.

Mark Cerny

Cerny reconnaît que le processeur Zen 2 de la PS5 était un défi en ce qui concerne le refroidissement. Pour permettre le plein potentiel du processeur et donner aux développeurs un maximum de puissance, Sony a « sensiblement augmenteé » le ventilateur, et ce dès le début.

Le SoC de la PlayStation 5 a été créé en pensant aux températures. La sélection du CPU et du GPU, leurs fréquences, la RAM et même le SSD – tout a été jumelé, mis à l’échelle et personnalisé pour réduire et gérer la chaleur aussi efficacement que possible.

Enfin, Cerny affirme que les fans de PlayStation seront assez satisfaits du système de refroidissement de la PS5. Et un démontage complet de la console arrive bientôt, alors restez vigilant.

La solution pour la gestion de la chaleur déterminera la conception finale de la console, nous pourrions donc voir une PlayStation 5 verticale semblable à une tour de type mini, ou bien de la Xbox Series X.

Les Specs de la PlayStation 5
SoC personnalisé avec processeur graphique Navi de deuxième génération, processeur Zen 2
Processeur Zen 2 à 8 cœurs et 16 fils à 3,5 GHz
Navi 2X GPU avec 36 UC sur RDNA 2 à 2,23 GHz
SSD ultra-rapide de 825 Go avec des vitesses allant jusqu’à 9 Go / s
Prise en charge des téléviseurs 4K 120 Hz
Ray-tracing activé
Prise en charge de la sortie 8K (pour les jeux)
Jeux séparés livrés sur disques Blu-ray BD-XL
Nouveau contrôleur avec retour haptique et tactile étendu
Vous pourriez aussi aimer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.