Be Playstation
Play 4, PS4, PS4 Pro, Playstation VR, Accessoires PS4 - News, Guide d'Achat, Edito, Vidéos

Apex Legends : Le Guide-Test pour bien débuter

L'article tout en un

PSX 20190208 183844
0 626

Lancé depuis seulement quelques heures et à la grande surprise de tous, la firme EA et Respawn annonçaient fièrement le million de joueurs dépassés sur son compte twitter. Seulement 4 jours après, les 10 millions sont atteints. Avec, pour seule campagne de pub, une conférence de presse, le succès est au rendez vous pour Apex Legends.

Que s’est il passé? Développé dans le secret le plus total, Apex Legends est sorti du chapeau tel le lapin du magicien.

L’équipe de Titanfall nous présente son FPS-Battle-Royale-Free-To-Play. La première chose qui nous saute au yeux est la patte graphique. Si vous êtes fans de TitanFall, vous ne serez pas déstabilisés, pour les autres, nous avons un mix de la qualité visuelle d’un Blackout avec l’esprit post-apocalyptique, futuriste et new-age d’un Bordeland. La map semble assez petite comparée à d’autre BR, mais est, sans nul doute, assez remplie pour passer de zone en zone sans courir pendant de longues minutes.

Dès les premières minutes de gameplay, nous comprenons que nous avons affaire à un BR réfléchis pour la cohésion, le dynamisme et le fun. Le but étant de garder l’esprit Battle Royale mais d’en nettoyer le fondement. Ils ont picorés, glânés ici et là de bonnes idées sur d’autres jeux à succès (Overwatch et COD4 notamment) pour que la sauce prenne.

Je vous avoue avoir été agréablement surpris. Certes, le jeu n’est pas parfait, mais il a le mérite de sortir des sentiers battus. La prise en main est agréable, claire, logique, simple et garde les bases que doivent comporter tout BR : arriver sur une map nu comme un ver pour finir dernier avec un arsenal digne des plus grands assassins imaginaires. En ce qui concerne l’histoire, elle reste somme toute extrêmement basique : des concurrents venus de toutes la Frontière combattent ensemble pour la gloire et la fortune. J’aurais bien aimé avoir un semblant de trame. Fortnite en est un exemple parfait, chaque saison possède un thême, et Epic Games sait exactement comment faire monter la hype grâce à des mises en scène souvent spectaculaires. Peut-être serait-il judicieux que l’idée émerge dans ce jeu 😉

Une fois n’est pas coutume, voici une présentation (faîte par nous même) du menu en vidéo:

TOUT COMMENCE PAR UN ENTRAINEMENT

Malheureusement, seule une légende est jouable. Ce qui signifie qu’il nous est impossible de tester toutes les capacités de nos personnages, à l’inverse de Call Of Duty 4 ou de Overwatch.

Il nous sera demander successivement de tester les différents mouvements, d’ouvrir des coffres et ainsi de récupérer de l’équipement et de l’utiliser (trousse de soins, grenades). Arrive le moment des armes. Seules 2 armes sont transportables, à vous de choisir le meilleur équipement en fonction de votre façon de jouer. Que ce soit du snipe, du bourrin ou du pistolet de fête foraine, chacun y trouvera son compte. A ce moment, toutes les armes du jeux seront disponibles à l’essai. « Make your choice ». A savoir que si vous maintenez ∆, vous déséquipez votre arme et cela vous permettra de courir plus vite (votre arme restera tout de même dans votre inventaire).

Une fois que vous vous êtes habitués aux différents types d’armes du jeu, passons au gameplay. Grâce au bouton R1, il sera possible de faire plusieurs signalements. Action assez ergonomique car selon ce que vous pointez, il y aura un petit signalement écrit et vocal à votre équipe pour définir que que c’est : armes, munitions, équipements, ennemis (appuyez rapidement 2 fois sur R1) ou si cela ne vous convient pas, un panel d’avertissements s’ouvre si vous rester appuyé sur R1.

Passons maintenant à la notion d’escouade. Au nombre de 3 par escouade, vous devrez vous serrez les coudes et compter les uns sur les autres afin de terminer Top 1. Tout d’abord, sachez qu’il est possible de soigner vos coéquipiers à terre, mais ce laps de temps relativement long vous met à découvert et vous ne pourrez vous défendre. A vous de savoir quand et où le faire. Lors de cet entraînement, nous jouons avec Lifeline, et comme son nom l’indique, elle sauvera quelques vies. Grâce à sa capacité tactique (L1), elle est à même de guérir ses compagnons. Chaque légende possède sa propre capacité tactique qui se recharge après chaque utilisation. Malheureusement, si l’un des membres voire même les deux membres sont amenés à mourir, il vous faudra récupérer leurs bannières afin de les emmener à des points de réapparitions qui les feront revenir au front. Disséminés à plusieurs endroits sur la carte, et souvent à découvert, il vous faudra à nouveau, choisir le bon moment. Vos légendes possèdent en plus de leur capacités passives et tactiques, des capacités ultimes (Overwatch vous dîtes???). Plus le temps passe, plus vous faîtes de dégâts plus le pourcentage de votre capacité augmente.

JE SUIS UNE LEGENDE …

Pour devenir une Légende, il vous faudra du cran, du talent… et un peu de chance ! Choisissez votre personnage favori et découvrez ce que ses talents uniques peuvent apporter à votre escouade.

Au nombre de huit, six seront jouables, les deux derniers étant à acheter par la suite (jetons légendaires ou pièces Apex). Chaque légende possède ses propres spécificités (passives, tactiques et ultimes), mais voyons cela plus en détail :

Légendes gratuites

  • Bangalore :

Militaire professionnelle

Née dans une famille militaire dont ses parents, ses quatre grands frères et elle-même ont tous servi les Forces armées de l’IMC, Bangalore est un soldat exceptionnel depuis ses plus tendres années. Sortie major de l’Académie militaire de l’IMC, elle reste l’unique élève officier capable en moins de 20 secondes de démonter puis de remonter un Peacekeeper après l’avoir équipé d’un choke de précision… les yeux bandés.

Il y a trois ans, Anita et son frère Jackson ont reçu pour ordre de retrouver des mercenaires au coeur des Terres Sauvages et de les intégrer à l’IMC afin de combattre la Milice. Malheureusement, l’unité a perdu le contact avec le QG de l’IMC et s’est retrouvée prise dans une embuscade dès son arrivée sur place. Les membres de l’escouade se sont dispersés, Jackson restant en retrait pour laisser le temps à sa soeur de s’enfuir. Seule et loin de chez elle, Anita a décidé de mettre à l’épreuve sa connaissance exhaustive des armes et son redoutable esprit guerrier en participant aux Jeux Apex. La voilà prête à se battre pour récolter assez d’argent pour retourner au camp de base de l’IMC, où elle espère retrouver ce qu’il reste de sa famille.

  • Bloodhound :

Experte en traque et en technologie

Bloodhound passe dans les Terres Sauvages pour l’une des plus grandes chasseresses que la Frontière ait connue – et c’est à peu près tout ce que l’on sait d’elle. Son identité demeure un mystère, même si les rumeurs les plus folles courent à son sujet : elle serait issue d’une famille immensément riche, ou bien serait une meurtrière assoiffée de sang, une amie des Goliaths, une esclave affranchie, une femme chauve-souris et bien d’autres choses encore… si l’on se fie aux on-dit.

Ce qui est certain, c’est que Bloodhound ne fera pas de la figuration aux Jeux Apex. Ses compétences de chasseresse font de Bloodhound un atout considérable pour son équipe puisqu’elle est capable de débusquer les ennemis cachés et de déceler leurs moindres mouvements. Invoquant les anciens dieux nordiques de la Terre pour la guider dans sa mission, Bloodhound est persuadée que le destin est un chemin déjà tracé qui nous mène tous à la mort. De cette philosophie, Bloodhound a fait une force. Jusqu’à ce que survienne sa dernière heure, rien ne pourra l’arrêter.

  • Gibraltar :

Forteresse blindée

Gibraltar est un gentil géant doté d’un tempérament parfois sauvage. Fils de deux bénévoles de l’association SARAS (Search and Rescue Association of Solace), il a toujours été doué pour sauver les autres des situations périlleuses malheureusement récurrentes dans les Terres Sauvages. Il a pris pleinement conscience de la valeur de ces opérations de sauvetage lorsque lui et son copain ont volé la moto de son père pour partir en virée et se sont retrouvés piégés au milieu d’une coulée de boue. Ses parents les ont secourus mais son père y a laissé un bras. Gibraltar n’a jamais oublié ce sacrifice et a consacré sa vie à venir en aide aux plus démunis.

Les Jeux Apex n’ont pas changé le passé de Gibraltar, mais ils en ont changé sa perception. Nombre de ses amis et collègues prennent part depuis des années aux Jeux pour la gloire et la fortune. Malheureusement, certains n’en sont jamais revenus. Gibraltar s’y est inscrit pour assurer leur sécurité et, pour la première fois, ses aptitudes de sauveteur se sont conjuguées à sa nature rebelle. C’est ainsi qu’il est devenu une icône des Jeux Apex, n’hésitant pas à se placer sur la ligne de tir pour protéger les siens et faire fuir ses ennemis.

  • Lifeline :

Secouriste de combat

On peut se demander pourquoi Ajay Che, alias Lifeline, participe aux Jeux Apex. Enfant de parents dont les affaires ont prospéré grâce à la guerre, elle a quitté son foyer le jour où elle a compris les malheurs qu’engendrait la richesse de sa famille et elle s’est engagée dans l’organisation humanitaire Frontier Corps, qui vient en aide aux communautés de la Frontière dans le besoin. Elle a depuis consacré sa vie à venir en aide aux plus démunis et participe aux Jeux Apex dans l’espoir de financer Frontier Corps grâce à ses gains.

Aucun participant aux Jeux n’est innocent : tout le monde a un but caché. Comme le sien consiste à venir en aide aux plus démunis, Lifeline n’aura aucun scrupule à aligner les victoires dans cette épreuve aussi sanglante que populaire. C’est en tout cas ce qu’elle se dit. Si elle peut sembler sarcastique et insensible de prime abord, elle ne demande qu’à aider les autres et à rendre le monde meilleur. Si cela implique de faire usage de la violence, eh bien… ainsi soit-il.

  • Pathfinder :

Éclaireur avancé

Malgré son parcours, Pathfinder est un véritable symbole d’optimisme. Marvin (ou MRVN pour « Mobile Robotic Versatile eNtity ») modifié pour être spécialisé dans la reconnaissance et la surveillance, il a vu le jour il y a plusieurs décennies dans un laboratoire désaffecté. Personne ne sait qui l’a créé, et encore moins pourquoi. Avec son matricule MRVN pour seule identité, Pathfinder n’a de cesse de retrouver son créateur.

Pathfinder a beaucoup appris lors de ses voyages (le plat qu’il cuisine le mieux est sans conteste la bouillie de Leviathan oriental), mais il n’a pas encore retrouvé la trace de son créateur. Gardant malgré tout espoir, il participe aux Jeux Apex pour faire des émules et, pourquoi pas, attirer l’attention de son créateur. C’est un combattant enthousiaste et serviable qui adore se faire de nouveaux amis (qu’il pourra ensuite massacrer).

  • Wraith :

Guerrière interdimensionnelle

Wraith est une véritable tornade, capable d’exécuter des attaques aussi rapides que fatales, mais aussi de manipuler l’espace-temps en ouvrant des failles dans notre réalité… même si elle ne sait pas d’où lui vient ce don. Il y a plusieurs années, elle s’est réveillée dans un centre de détention de l’IMC pour malades mentaux sans aucun souvenir de sa vie antérieure. C’est là qu’elle a commencé à entendre une voix lointaine dans sa tête, au point de l’empêcher de dormir des jours durant. Après avoir cru devenir folle, elle s’est résolue à faire confiance à cette voix, qui l’a aidée à exploiter son étrange pouvoir de manipulation du Vide afin de s’échapper du centre de détention.

Déterminée à faire la lumière sur sa véritable identité, Wraith s’est lancée dans une quête effrénée pour en savoir plus sur les expérimentations qu’elle a subies. Bon nombre d’anciens sites de recherche se cachent sous les arènes surprotégées où se déroulent les Jeux Apex. Wraith s’est donc inscrite à la compétition, chaque combat la rapprochant de la vérité.

Les légendes à débloquer

  • Caustic :

Piégeur toxique

Avant de se faire connaître sous l’inquiétant surnom de Caustic, le chercheur Alexander Nox travaillait pour les laboratoires Humbert, l’un des principaux fournisseurs de pesticides à la Frontière. Comme il fallait toujours plus de pesticides pour protéger les cultures dans les colonies frontalières, les laboratoires Humbert étaient en recherche permanente de formules plus efficaces et résistantes. Nox faisait partie de leurs plus brillants chercheurs et travaillait d’arrache-pied pour développer de nouvelles substances gazeuses. Mais, pour s’assurer de leur efficacité, il ne pouvait se contenter de les tester sur des surfaces inertes : il avait besoin d’êtres vivants comme cobayes.

Travaillant dans le plus grand secret, Nox a commencé à cerner la beauté de ses créatures et leurs capacités à détruire tout ce qu’elles touchaient. Le directeur des laboratoires Humbert a fini par découvrir ses expérimentations sordides. Résultat ? Le labo a fini en flammes et son directeur six pieds sous terre. Aujourd’hui, Nox est porté disparu et présumé mort. Caustic, en revanche, a déniché de nouveaux cobayes dans les Jeux Apex, où il déploie ses créations gazeuses et observe leurs effets avec grand intérêt.

  • Mirage :

Illusionniste holographique

Mirage aime qu’on le remarque. Benjamin d’une fratrie de quatre garçons, il a fait de ses pitreries sa marque de fabrique pour attirer l’attention. La seule chose qu’il a prise au sérieux, c’est la technologie de l’holo-pilote : initié à l’art de l’illusion par sa mère ingénieur, il s’est amouraché de cette technologie et a tout appris de ses mécanismes. Même lorsque ses frères ont été portés disparus au cours de la Guerre frontalière, Mirage et sa mère ont continué à développer des dispositifs holographiques, et leur travail les a rapprochés.

Alors qu’il travaillait dans un bar pour joindre les deux bouts, Mirage a entendu ses clients raconter des histoires incroyables sur les Jeux Apex, et notamment sur la gloire et la fortune qu’ils mettaient en jeu. Très attiré par cette perspective, il savait néanmoins qu’il ne pouvait pas risquer de laisser sa mère seule… jusqu’à ce que celle-ci lui offre une série d’équipements holographiques pour l’encourager à réaliser son rêve. Mirage est aujourd’hui le centre d’attraction des Jeux Apex, aussi implacable pour ses adversaires que séduisant pour le public des Terres Sauvages.

APEX LEGENDS : LE TEST 

Les premières parties sont laborieuses, en tout cas pour moi. N’étant pas un joueur hardcore de ce style, je n’ai certainement pas les mêmes réflexes que bon nombre de mes adversaires. Mais d’ailleurs, qui sont-ils? Apex Legends est sorti simultanément sur PC, PS4 et XBOX One, la question du cross-play se pose et Respawn confirme que dans le futur, il sera possible de s’affronter entre plateforme. La guerre Sony / Microsoft ne fait que débuter!

  • Votre équipe sera telle que vous l’imaginerez 

Après cet aparté, revenons à nos premières parties. Ce qui surprend c’est le nombre de mode de jeu, un seul, un unique, un esseulé mode de jeu. Pas le temps de réfléchir, je me devais de lancer « ma game » comme certains disent. Une escouade de trois personnes se forme puis vient le choix du personnage. Impossible de prendre le même personnage qu’un membre de votre équipe. Il vous faudra réfléchir à la composition de votre escouade afin de potentialiser les différentes capacités de chaque légende. Tour à tour, il faut faire son choix, pendant lesquels en appuyant sur « carré » une aide sera présente. C’est à ce moment que le moment intéressant débute! En premier lieu, la présentation de votre escouade avec nos banières respectives présentant nos dernières statistiques ainsi que notre niveau actuel. L’écran suivant présente l’escouade championne de la partie précédente, de quoi faire peur quand on voit le niveau des joueurs alors que le jeu est sorti il n’y pas une semaine!!!

Vous voilà à bord d’un engin spatial transportant les 60 joueurs répartis en 20 escouades traversant de part en part et de façon aléatoire la map qui se dévoile à vous. Durant ce court laps de temps, l’un de vous 3 serez, au hasard, chef d’escouade et vous aurez la lourde tâche de mener votre équipe sur le lieu de guerre. Ce qui est intéressant, c’est le fait de proposer des lieu d’atterrissage qui peuvent être valider ou non par le reste de l’escouade. Le chef aura tout de même le dernier mot sur la destination finale. Il vous sera quand même possible de vous en décrocher si vous sentez le vent tourner ou pour une quelconque autre raison. A savoir que la gestion de votre personnage dans les airs est un peu particulier : au départ, la sensation de vol est assez rigide, avec une forte impression de ne pas pouvoir arriver jusqu’à destination. Mais sur la fin du vol, la direction se fait beaucoup plus aisément et on passe du mode planeur figé à un mode survol dirigé.

  • Séance d’orthoptie gratuite pour tous

Et là superbe surprise, niveau graphisme, aucun soucis d’affichage. La map n’est pas extrêmement grande, mais l’affichage ne souffre d’aucun ralentissement comparé à PUBG ou H1Z1. Les décors sont jolis, mais pas grandioses non plus. Les afficionados de Titanfall retrouveront avec joies certaines villes connues. Cependant, un problème que beaucoup de joueurs soulèvent est la lisibilité du jeu. Je m’explique, la direction artistique propose un panel de coloris, d’effets visuels, un style graphique en somme. Personnellement, cette direction m’a convaincu, mais je me suis régulièrement retrouver à me faire tirer dessus sans savoir où était caché mon / mes adversaire(s). Les couleurs étant assez chatoyantes, pas mal de choses se mélangent pour nous offrir un arc en ciel de brouillon. Difficile de s’y retrouver.

  • Page de garde
Présentation in-game

Comment se compose votre écran pendant le jeu?

En haut à gauche, vous aurez le droit à une mini carte représentant votre situation, les emplacements des points de réaparition, vos coéquipiers, la zone de combat qui rétrécie au fur et à mesure des manches. A ce propos, un décompte se fera sous cette mini carte.

En haut au centre, vous avez la précieuse boussole (que personne ne regarde mais qui fait classe).

En haut à droite, le nombre de joueurs restants ainsi que le nombre d’escouade encore en course. En dessous vous avez la possibilité de suivre en direct les kills, les discussions, ainsi que les indications de votre escouade.

En bas à droite, c’est votre arsenal. Vous avez la possibilité de transporter deux types d’armes (n’importe quel type, ce peut être 2 armes lourdes, comme 2 pistolets). Chaque arme possède une couleur qui correspond à un type de munitions. Rouge pour les fusils à pompe, vert pour les armes énergétiques, marron pour les armes légères, et enfin bleu pour les fusils mitrailleurs lourds. Il est possible d’alterner rapidement vos armes en appuyant brièvement sur triangle. Juste à gauche de, il y a un emplacement pour les différents accessoires explosifs. Appuyez brièvement sur la touche indiquer pour vous en équiper. Restez appuyé, et vous aurez le choix de sélectionner l’une des bombes que aurez trouvez avant dans la partie.

En bas à gauche, simplement votre escouade et plus particulièrement vous. Vous aurez un visuel sur l’état de santé de vos amis, savoir également si ils sont en train de tirer contre un ennemi. En ce qui vous concerne, vous verrez votre joli minois avec votre état de santé, et si vous avez trouvé une armure, il y aura jusqu’à 3 « briques » de protection. Juste à côté de votre bannière, vous avez 2 icônes, celle de gauche pour le bouclier et celle de droite pour lancer votre capacité tactique une fois chargée. Au centre de l’écran en bas, quand votre capacité ultime sera prête (rarement), elle sera en couleur.

  • Suis-je devenu sourd?

Au niveau de la bande son, rien de particulier, malgré plusieurs heures de passées sur le jeu, je serais incapable de vous siffloter l’air du jeu, que ce soit du menu, du lancement du jeu ou bien même lors des affrontements. Un néant qui malheureusement ne devrait pas exister. Une belle bande son impacte énormément le joueur. Il faut savoir que le jeu est vocalement en anglais, bien que toutes les traductions soient faites correctement au niveau des menus ainsi que des sous-titres.

  • First blood

Une fois arrivée sur la terre ferme, il faut être rapide, au sein même de votre escouade si vous ne connaissez pas vos coéquipiers. Vous êtes une équipe mais le but étant de dénicher le plus rapidement possible n’importe quelle arme vous permettant de vous défendre face aux escouades adverses qui se sont posées dans un périmètre proche. Une lutte acharnée débute et la sensation de ne pas courir assez vite vous prend au tripes. Heureusement la map regorge d’items, d’accessoires, et d’armes en tout genre. Posés ça et là, vous trouverez rapidement votre bonheur afin de faire vos premiers kills… ou pas. Comme je vous le disais, les premières parties sont assez laborieuses, ne connaissant pas la map, ni les capacités de vos légendes, on avance un peu à tâton au gré des coups de feux qui retentissent dans les vallées. A coté des lignes de vie de vos amis d’infortune, vous verrez lors des affrontements qui est en train de tirer. Deux choix s’offrent à vous : fuir et courir comme un lapin en espérant que personne ne vous ai vu, ou partir en guerre avec comme seule arme : vos poings. Il m’est arrivé de devoir me cacher (oui, j’assume) car mes deux coéquipiers se sont fait sauvagement assassinés. Il m’était possible de récupérer leurs bannières et de rejoindre un centre de réapparition afin de les réanimer formellement. Chose faîte, et finalement, nous avons fait un joli TOP 2 (et oui, j’en suis pas peu fier!). A titre d’exemple, mon équipe était composée de Gilbraltar, Wraith et de Lifeline (moi même). Pendant que je soignais Wraith avec ma capacité, Gilbraltar nous a protégé avec sa capacité « bouclier ». Une combinaison particulièrement intéressante en ce moment pendant lequel on se faisait canarder par un sniper. Voilà le but, et le fun de ce jeu : une équipe qui se complète afin d’arriver dans le TOP 3 des escouades.

  • Need ammo

Parlons des armes et des accessoires. Dans Apex Legends, une multitude d’armes seront présentes, allant du léger pistolet, au fusil mitrailleur digne d’un Rambo. Les munitions sont de plusieurs catégories (légères, lourdes, énergétiques et cartouches). Chaque catégorie d’arme possède sa catégorie de cartouche. Chaque arme peut évoluer en fonction des accessoires que vous lui mettez après les avoir trouver durant votre périple (lunettes, crosse, chargeurs, etc). Pas de niveau pour les armes, elles sont juste customisables grâce aux cosmétiques et aux accessoires trouvés.

De plus, un bon nombre de grenades sont disponibles : grenade fumigène, shuriken explosif collant, grenade simple …

Respawn a fait les choses bien. Quand vous tombez sur une arme, ou un accessoire d’arme, il est directement affiché en comparaison avec le vôtre. Pas de perte de temps ni de regret. La seule chose à savoir est de connaitre chaque arme, connaitre leur cadence de tirs (rafale ou continue), leurs dégâts. Mais ça, c’est l’expérience qui vous le dira!

  • Protection rapprochée

Un certains nombres d’accessoires sont présents afin de vous protéger un maximum. Contrairement aux armes, il existe des niveaux de rareté et de puissance de ces équipements. Allant de 1 à 3, vous trouverez sur le terrain, des casques, des armures, des sac à dos mais aussi des équipement vous permettant d’être plus puissant, plus rapide ou même de débloquer un bouclier en cas de K.O. Des petits plus bienvenus.

Votre sac à dos est extrêmement limité au départ, mais en parcourant le monde, il est possible de trouver des sac de niveau 2, voire même de niveau 3 qui doublera la capacité de stockage de vos accessoires. Plus de problème de choix, ou de stockage, prenez, prenez, PRENEZ TOUUUUUUT! Mais si vous ne prenez pas, signalez un item important à vos coéquipiers afin de les avertir qu’il y a quelque chose intéressant proche de vous (R1 en visant l’objet).

  • Loot Box
La machine à cadeaux
Mes gains (j’ai eu plus de chance qu’avec la FDJ)

Un free to Play ne serait rien sans ses petites boîtes à collectionner. A chaque passage de niveau (et certainement défis dans un futur proche), une boîte vous est offerte avec un l’interieur 3 récompenses : skin d’arme ou de légende, matière première pour acheter des skin, des images pour les bannières, des mise à mort particulières. Rien de ce qu’il y aura en gain n’aura de répercussion sur la puissance de vos personnages. Tout n’est qu’esthétique et futile… triste monde!

VOUS VOULEZ MON AVIS? NON? DOMMAGE, JE VOUS LE DONNE QUAND MEME

Apex Legends ne révolutionne pas le genre mais un bel effort a été fait pour nous proposer un mix de choses qui ont bien fonctionné sur d’autres jeux. Le design me plait, que ce soit les couleurs ou la map proposée, les caractéristiques des personnages sont intéressantes et le gameplay est comme il faut. Cependant il me manque quelque chose. Une bande son trop pauvre? Un minimum d’histoire? Un événement digne d’un Fortnite (le dernier en date avec l’arrivée du roi des glaces était superbe)? Un manque de mode de jeu ou de personnage?

Ce jeu est bien, mais il reste encore plusieurs points à travailler pour éviter de tomber dans la lassitude. Pour comparaison, ce jeu est un gros « match à mort par équipe multijoueur » sur une grosse map. C’est peut être pour ça qu’il me plait!

En tout cas de Battle Royale aura eu l’audace de me tenir plusieurs heures manette en main. Chose que Fortnite, H1Z1, PUBG ou même dernièrement Blackout n’aura pas réussi à faire. Seul Realm Royale aura aussi réussi ce pari.

Un Battle Pass sera normalement proposé courant Mars, à voir comment va évoluer le jeu au fil des prochains mois.

L’EQUIPE EN PARLE

Novateur, graphiquement très plaisant, Apex propose une formule légèrement différente des deux principaux BR. On se prend tout de suite au jeu et les parties deviennent rapidement très enflammées.

Azzedine

 

Facile d’accès, dynamique, il propose des gameplays variés. Je pressens une profondeur à venir, avec des ajouts de personnages par exemple.

Ismaell


Excellent

Un jeu à avoir absolument pour tous les fans de Battle Royale et de FPS. L’appréciation est bonne car c’est un Free to Play, mais ne possède pas la mention « Indispensable » car le jeu manque cruellement de diversités.

Ce jeu convient aux amateurs de Battle Royale et particulièrement ceux qui apprécient :

Overwatch

Call Of Duty Black Ops IIII


Points Positifs

  • Design
  • Simplicité
  • Format FPS
  • Capacités qui peuvent réellement changer la donne
  • Map de bonne taille et riche en éléments
  • Chargements avant parties rapides
  • Prise en main quasi immédiate

 

Points négatifs

  • Manque une trame
  • Un seul mode de jeu (escouade de 3)
  • 2 légendes (déjà) à débloquer ou à acheter
  • Serveurs qui se déconnectent
  • Impossible de tester les légendes sauf sur le terrain
  • Bande son oubliable
  • Cosmétiques de piètres qualités

 

Source : Apex

commentaires
Chargement ...