days gone game

[TEST] Days Gone, petite virée campagnarde

Les terres fertiles de l’Oregon vous attendent. Faites chauffer votre moteur. Et vos molotovs.

Une infection s’est répandue dans ce monde, et plusieurs milliards de personnes sont déjà mortes. D’autres, moins chanceuses se sont transformées en mutant. Ces créatures son féroces, et affamées.

On the Road Again

C’est dans cet univers que se déroule Days Gone. Vous y incarnez un membre d’un Moto Club (MC), Deacon St John. Vous êtes rapidement mis dans l’ambiance, avec votre « frère » Boozer et Sarah, la femme de Deacon « Deek ».

Vous errez dans le no man’s land, à la recherche de ce dont vous avez besoin pour survivre et effectuez divers tâches. Celles-ci vous seront confiées par les différents chefs de camps de survivants.

Days Gone

En effet, le monde n’est pas vide. D’autres humains ont survécu à l’apocalypse. Regroupés dans différents endroits, chacun a sa politique. Trois grandes factions se distinguent : les campeurs, qui tentent de s’organiser pour reconstruire leur monde, les Rippers, fanatiques des mutants et menés par le mystérieux Carlos et les maraudeurs, petites bandes bandits qui détroussent ceux qu’ils croisent.

Vous, vous êtes un drifter. Vous n’êtes attaché à aucune communauté. Vous êtes « libre ». Libre de chercher à comprendre ce qui est arrivé à Sarah. Vous lui avez confié la bague du MC et « elle s’appelle revient ».

C’est ce fil rouge que vous poursuivez. Que lui est-il arrivé?

Sur la route toute la St John

Pour cela, vous voyagerez sur votre bécane sur les routes et à travers les forêts du nord ouest des USA. Bichonnez-la, elle vous sera précieuse. En effet, c’est grâce à elle que vous pourrez sauvegarder et effectuez des voyages rapides. Ceux-ci consommeront un peu d’essence et si vous vous retrouvez en panne, il faudra finir la route à pied. Heureusement, de nombreuses stations essence ont encore un peu de jus à la pompe, et vous trouverez souvent des petits bidons d’essence (qui peuvent exploser sous certaines circonstances…).

Days Gone 2

Et en cas de pépins accidentels…? Rassurez-vous, vous êtes un biker, vous saurez réparer les petits soucis. Il vous faudra simplement vous arrêter et utiliser un peu de ferraille.

Diverses améliorations disponibles chez les mécanos des camps permettront d’améliorer son autonomie, ainsi que les différentes parties (moteur, nitroboost, etc.). Mais pour qu’ils acceptent de vous filer un coup de main, vous devrez augmenter leur niveau de confiance.

Confiance, ça se mérite

Pour cela, vous pourrez soit effectuer des missions de camps, tels que la traque d’autres survivants ou de la recherche de matériel. Un mode survie (comme dans un Tomb Raider) vous mettra en surbrillance certains éléments, telles que des plantes, que vous pourrez ramasser et ramener aux camps.

Un autre moyen pour que les campeurs soient sympas avec vous : les oreilles. Hé oui ! vous pourrez ramasser les oreilles des mutants que vous aurez occis. Cela vous rapportera quelques crédits et quelques points de confiance.

L’augmentation du niveau de confiance débloquera des améliorations mécaniques, mais également de nouvelles armes. En effet, celles-ci peuvent être achetées auprès des armuriers et ainsi stockées dans les casiers. Vous pourrez tout de même ramasser celles des ennemis vaincus.

Petit à petit, Deek fait son nid

Et vous aurez besoin d’être équipé. En effet, en plus des humains qui vous canarderont, vous devrez faire face aux mutants. Et ils peuvent être nombreux. Ne voyez pas dans Days Gone un jeu de zombies, ceux-ci ne restent qu’une partie du jeu. Mais cela reste une partie palpitante (surtout en endgame)

DAYS GONE

En plus des armes, vous pourrez avoir différents dispositifs, de la bombe artisanale aux carreaux d’arbalète spéciaux, en passant par des mines de proximité. Tout cela se fabriquera à partir des matériaux récupérés dans le monde. De la boite de conserve aux chiffons en passant par les bouteilles de bière ou autre réveil, tout sert à quelque chose.

Par ailleurs, vous dénicherez régulièrement des pièces métalliques, qui elles permettront d’entretenir votre moto, ainsi que fabriquer certains objets. Pour trouver ces matériaux, vous pourrez fouiller les maisons (abandonnées ou non) ainsi que les carcasses de voiture.

Ces dernières vous donneront, en fonction du modèle, des pièces, des soins (ambulances et véhicules de pompiers) ou des munitions (voiture de flics). Par ailleurs, parfois, vous dégoterez même des filtres à huile, afin de fabriquer des silencieux pour vos armes.

Si la violence ne résout pas tout, c’est que vous n’êtes pas assez armé

Celles-ci sont divisées en quatre grandes catégories :

  • arme principale : fusil de chasse, fusil d’assaut, mitraillette, etc.
  • arme secondaire : pistolet, canon scié, etc.
  • arme spéciale : arbalète, mitrailleuse légère, fusil de précision

À cela, s’ajoutent divers accessoires vus plus haut, afin de remplir votre inventaire de plusieurs objets mortels, incendiaires ou plus exotiques,… Tout cela se choisira, soit lors de vos pauses dans des camps ou lieux sûrs, ainsi qu’en pleine action, à l’aide d’un menu circulaire, mettant le jeu en pause active (comme dans Horizon Zero Dawn par exemple).

Tout cela vous sera expliqué lors du début du jeu avec un tuto. Et voici venir l’un des premiers points négatifs.

En effet, l’action se trouve régulièrement coupée, par l’interface de tuto ou par les infos de complétion de quêtes ou assimilé… Vous êtes en train de viser un ennemi qui fonce sur vous, et… Paf ! Interruption… Une petite alerte sur un côté de l’écran aurait été selon moi plus idoine.

Days Gone 3

D’autant que le journal de quête est bien pensé, indiquant le taux de complétion des quêtes et accessible via le pavé tactile. Cette fonctionnalité est intéressante, puisque le pavé tactile, selon le sens où vous glissez, vous donnera accès aux quêtes, à la carte, à vos diverses compétences (débloquées au fur et à mesure des prises de niveaux) et à l’inventaire.

Les quêtes et la carte sont reliées de manière ergonomique. Un simple appui sur Triangle vous fait passer de l’un à l’autre, idéal pour savoir où vous (en) êtes.

Et vous aurez bien besoin de suivre ces différents arcs narratifs. En effet, l’histoire est particulièrement hachée, répartie sur trois arcs principaux. Bien que cela soit clair, la narration s’en trouve moins agréable que pour d’autres titres. On se sent plus poussé dans l’aventure qu’attiré par elle.

Dans le fond, le scénario n’est pas à remettre en cause, mais la manière dont il est présenté fait perdre l’intensité de certaines scènes. La réalisation souffre de nombreuses coupures (et temps de chargements longs), ce qui gâche les effets dramatiques…

Du sang sur le cuir, du sang dans les yeux

Et la technique ne vient pas au secours de la narration. En effet, vous l’aurez peut-être vu passer, le jeu se trouve déjà en version 1.07. Ces correctifs devaient améliorer en particulier le framerate du jeu, mais malheureusement, j’ai été régulièrement confronté à des baisses du taux de rafraichissement de l’image, donnant cette impression d’action au ralenti, ou faisant baver les éléments en mouvement.

Pire, certains moments m’ont donné à voir « l’envers du décor » ; les textures ne se chargeaient pas ainsi que certains éléments de décor, comme des rochers bloquant le passage ou des glissières au bord des routes. Seul moyen de revenir à la normale, quitter complètement le jeu…

Malgré ces soucis techniques et cette narration un peu poussive, bien qu’un peu en-deça des attentes que l’on pouvait avoir d’un AAA exclu PS4, l’exploration du monde de Days Gone et de ses histoires reste agréable.

Vous pourrez y voir une critique de la société actuelle et ses travers, vous pourrez y faire certains choix (sans conséquence sur l’histoire mais sur votre ressenti). Les missions peuvent se « picorer », en marge de la trame principale.

VERDICT
Conclusion

Malgré ces soucis techniques et cette narration un peu poussive, bien qu’un peu en-deça des attentes que l’on pouvait avoir d’un AAA exclu PS4, l’exploration du monde de Days Gone et de ses histoires reste agréable.

Vous pourrez y voir une critique de la société actuelle et ses travers, vous pourrez y faire certains choix (sans conséquence sur l’histoire mais sur votre ressenti). Les missions peuvent se « picorer », en marge de la trame principale.

Note des lecteurs0 Note
0
✅ Points forts
Une balade agréable
De l’action et de l’infiltration
L’environnement est réussi
❌ Points faibles
La technique gâche certains moments
La narration, poussive et trop entrecoupée
6.5
/10
Article en relation
[TEST] Trine 4, l’enchantement de la coopération