De nouveaux brevets Sony pour l’avenir

De l'intelligence artificielle et de la VR

0 106

Comme d’habitude, les internautes creusent le net pour trouver de nouvelles informations sur l’avenir de Playstation. Cette fois, ce sont deux brevets qui nous intéressent.

Souriez, vous êtes surveillez

Premier des deux, déposé fin février, il laisse supposer que l’intelligence artificielle fera partie des prochains systèmes Playstation. Le brevet laisse entendre qu’une application enregistrera nos activités en jeu et s’en servira afin de personnaliser notre expérience de jeu.

Cette personnalisation peut être au niveau de la difficulté ou de tutoriels qui seraient proposés, ou non, selon nos habitudes. Au-delà de l’aspect difficulté en jeu, il serait possible que le contenu lui-même soit personnalisé. Le brevet donne l’exemple d’un match de tennis qui serait positionné à wimbledon si vous êtes en Angleterre.

Voilà qui aurait des conséquences étonnantes sur nos jeux. Disparition des niveaux de difficultés ? Expérience totalement personnalisées, tant en jeu, qu’en termes d’interface? La question restera posée quant à la collecte de nos données et leur stockage. À voir.

Libéré, délivré

La VR, son succès semble de plus en plus important ; pour preuve, les ventes du PS VR qui a dépassé les trois millions d’unités, ainsi que dernier en date, les ventes de Beat Saber qui a dépassé le million d’exemplaires vendus.

Le souci souvent évoqué : l’encombrement. En effet, tous ces câbles peuvent s’avérer gênant pour jouer. Cela pourrait être bientôt fini. En effet, un second brevet a fait son apparition, montrant un nouveau système pour le dispositif PS VR

Le casque communiquerait avec la console via un boitier, sans fil, choisissant la fréquence la mieux adaptée aux transmissions. Le fond du brevet porte sur ce système de choix de bande-passante, variant entre 5Ghz et 60Ghz. Le 60Ghz étant plus complexe à mettre en place, puisque la distance de connexion est plus restreinte, la bande à 5Ghz permettrait de maintenir la connexion en permanence. Ces fréquences permettraient de limiter les temps de latence entre les appareils. À l’heure actuelle, ces temps sont donnés aux environs de 18ms, avec l’objectif de toujours être sous la barre des 20ms. Sans cela, si le temps de latence devenait plus important, l’expérience ne serait plus “confortable”.

En tous les cas, même si le brevet ne veut jamais dire que le système sera commercialisé, voilà une preuve de plus que Sony continue à travailler sur la VR.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.