Final Fantasy VII Remake: une bataille entre Tifa et Aerith?

Les créateurs du jeu nous livrent un peu de leur vision.

C’est auprès de USGamer.net que Naoki Hamaguchi et Yoshinori Kitase se sont exprimés quant à leur création.

Qui a joué au titre original se souvient sans doute de l’histoire liant Cloud aux deux principales héroïnes du jeu: Tifa et Aerith.

En effet, le titre propose une romance entre notre héros et ces deux personnages. Mais pas toujours facile de choisir entre elles… Les créateurs se sont même vus « accusés » de favoriser l’une par rapport à l’autre, souvent arguant que Tifa n’est guère qu’un faire-valoir pour Cloud.

Nous avons été très conscients du temps passé par le joueur avec Tifa et Aerith et en le maintenant égal. En outre, nous nous sommes assuré que leur représentation dans le jeu est également équilibrée ; par exemple, s’il y a une scène spéciale pour Tifa, nous avons préparé également quelque chose de similaire pour Aerith.

Étant donné la trame principale de ce remake centrée sur le début du jeu original, se déroulant intégralement dans Midgar, autour des aventures du groupe Avalanche, logique donc que Tifa ait été mise en avant, sans aucun doute bien plus que dans l’original.

Mais au-delà de cet aspect, c’est aussi grâce à l’évolution graphique que la prouesse est renforcée. En effet, alors que les modèles originaux étaient… « pixéllisés », stylisés, les modèles actuels sont bien plus fins et permettent donc une plus grande expressivité des visages.

Avec une largeur d’expression beaucoup plus étendue pour ce titre, nous sommes en mesure de transmettre l’émotion avec leurs expressions faciales et de fournir une présentation encore plus dramatique en racontant l’histoire.

C’est là tout le sel de ce remake: reconstruire le jeu mythique, sans le copier/coller, mais sans perdre ce qui en fait son âme. Une gageure s’il en est, d’autant plus quand on sait comme les fans peuvent être difficiles à satisfaire…

[…] il y a eu un moment où j’essayais de réfléchir aux concepts à conserver, afin de répondre aux attentes des fans pour le remake d’un tel titre.

Et donc de trouver la solution:

Ce que j’ai personnellement réalisé, par essais et erreurs, n’était pas de créer une œuvre complètement nouvelle en empruntant simplement le cadre de l’original, mais de faire revivre des éléments qui sont appréciés par les fans, sans les modifier, en élargissant leur représentation, en utilisant les progrès de la technologie et de la conception de jeux de ces 20 dernières années. Pour être acceptés par les joueurs, nous avons pensé conserver les éléments que les gens aiment et juste changer la présentation d’une manière que les joueurs modernes apprécieraient.

Ainsi, malgré des différences, évidentes en termes techniques, mais également en termes de gameplay, l’âme du titre a voulu être conservée. La continuité dans le changement.

Exemple typique: les invocations.

Alors que le titre original vous permettait d’invoquer les créatures mythiques dès que vous possédiez leur matéria, et que vous aviez les PM adéquats, le titre actuel joue le jeu différemment. Ainsi, les invocations ne peuvent être appelées que lors de certains combats. Cependant, cette limitation leur a permis d’obtenir de nouveaux pouvoirs. Elles restent donc sur le champ de bataille bien plus longtemps et sont plus puissantes.

Cela ne se limite pas à l’invocation, mais, chaque fois que nous introduisons des fonctionnalités qui peuvent être utilisées en permanence, nous devons établir des avantages et des inconvénients appropriés dans la conception de la bataille. Si nous ne le faisions pas, ces fonctionnalités deviennent le seul moyen efficace pour gagner le bataille, la rendant ainsi simple et répétitive.

Les invocations deviennent ainsi le point d’orgue des combats importants, elles donnent le rythme.

En limitant les conditions pour les appeler et les changer par rapport à l’original afin de ne consommer aucun PM, et en le présentant comme une sorte de « fever time », cela nous a permis d’incorporer des invocations dans la conception de la bataille tout en maintenir un bon équilibre.

Nouvel exemple de cette philosophie de nouveauté dans la tradition, les personnages révélés récemment.

En effet, nous pouvons découvrir les nouveaux visages des anciennes gloires, telles que Scarlet, Reeves ou Palmer

Mais nous découvrons de nouveaux visages également. Ainsi, voici Kyrie Canaan:

Cette dernière n’est cependant pas une totale inconnue, puisqu’elle vient d’une nouvelle tirée de l’univers du jeu: Final Fantasy VII Gaiden: Turks – The Kids Are Alright.

Reste à voir l’importance qu’elle prendra dans cette nouvelle aventure, mais il reste intéressant de constater que les créateurs ont choisi d’intégrer plus d’éléments de l’univers dans cette nouvelle mouture. Cela laisse augurer d’une trame de fond plus étendue, et donc de contenu plus vaste et long pour ce nouveau Final Fantasy 7.

Bon jeu à ceux qui possèdent déjà le titre. Les autres pourront mettre la main dessus dès le 10 avril.

Nos autres articles sur Final Fantasy 7 Remake.

Article en relation
Mise à jour du Playstation store