Metro Exodus : Premières impressions, manettes en main !

1 7

Après deux épisodes aux succès critiques unanimes, le studio ukrainien de 4A Games nous revient avec une formule de son univers poste apocalyptique.

Metro, ouvre toi !

Dès nos premiers pas, on retrouve cette ambiance oppressante des précédents opus, avec la nouveauté de cet épisode : le monde ouvert. Bien moins linéaire de ses aînés, le titre se décloisonne, amplifiant la menace que représente les survivants, ainsi que la faune toujours aussi meurtrière. Cette ouverture permet aussi une approche des missions et situations plus variées, à la manière d’un assassin silencieux ou d’une brute épaisse. De quoi varier les plaisirs mais d’être aussi la proie de ses multiples situations. Pour finir, les développeurs ont pensé aux amoureux des espaces exiguës en ajoutant de nombreux passages souterrains, rappelant les longs couloirs obscurs des précédents épisodes.


Survivant du craft

Coté gamplay, Metro Exodus remet le survie au centre de l’expérience. Pensez toujours à fouiller les moindres recoins de ce Moscou post-apocalyptique, au risque d’être à court de ressources, munitions et autres matières premières nécessaires à l’amélioration de nos armes. L’amélioration de ses dernières devront d’ailleurs être effectué sur des établis présents uniquement dans les avants posts. Prudence donc.


Le post Apo, c’est beau !

Autre marque de fabrique de la série, une technique irréprochable. Et ce nouvel épisode ne déroge pas à la règle, avec des décors fourmillant de détails et assez diversifié ainsi qu’une fluidité exemplaire.
Cependant, outre l’aspect graphique très réussi, l’IA reste pour le moment assez inégale, rendant les ennemis parfois doux comme des agneaux, parfois plus coriaces que Rambo. Autre petit souci, les sauvegardes automatiques capricieuses nous laissant parfois dans des situations épineuses…


Ce premier contact avec la nouvelle aventure d’Artyom au cœur de ce Moscou dévasté c’est révélé enthousiasment. Une exploration remaniée, une survie accentuée, le titre a tout pour séduire les fans de la première heure et les nouveaux venus. Attention cependant à l’IA inégale et au placement des sauvegardes auto problématiques qui pourrait gâcher notre expérience de survivant du grand nord.
Début de la survie, courant 2019.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 commentaire
  1. Erick dit

    Un épisode que j’attends de pieds fermes!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.