Be Playstation
Play 4, PS4, PS4 Pro, Playstation VR, Accessoires PS4 - News, Guide d'Achat, Edito, Vidéos

Oninaki : par-delà le voile

Le test du dernier jeu de Tokyo RPG Factory

0 54

Voici le jeune Kagachi. Il vient de perdre ses parents. Mais pas de regrets à avoir. Surtout pas en réalité. En effet, les regrets enchaîneraient les morts aux vivants et les empêcheraient de se réincarner.

C’est ainsi que le nouveau jeu de Tokyo RPG Factory nous lance dans l’aventure. Après I am Setsuna et Lost Sphear, JRPG dans la pure tradition japonaise, nous allons cette fois avoir droit un action-RPG.

Comme nous le disions, vous incarnez Kagachi. Il a grandi et est devenu un Gardien. Son rôle est désormais de guider les égarés dans l’au-delà. Les morts traversent le voile et s’ils ne parviennent pas à trouver leur chemin vers la réincarnation, Kagachi et les gardiens sont là pour les aider. En effet, si les égarés ne sont pas aidés, ils pourraient de transformer en âmes déchues, des monstres qui attaquent les morts comme les vivants.

Kagachi et une étrange petite fille

Au milieu de ces aventures, Kagachi fera la connaissance d’une petite fille mystérieuse. Qui est-elle? Que faire pour l’aider et aider autour de vous? À vous de le découvrir et de choisir. En attendant, tâchez de faire face au fameux Démon de la nuit.

Vos aventures vous mèneront sur différents champs de bataille, et ce des deux côtés du voile. En effet, vous avez la possibilité à loisir de passer cette frontière. Aidez les égarés, combattez les âmes déchues. Et pour cela, vous disposerez de rien de moins que de Démons. Égarés bien particuliers que ces démons. Ils sont morts, ne se sont pas réincarnés, mais ne se sont pas non plus transformés en âmes déchues. Ils ont, en contre-partie, perdus leurs souvenirs…

Aisha, votre premier Démon

Vous aurez ainsi la possibilité de les affecter à Kagachi et ceux-ci pourront vous posséder. C’est ainsi que vous acquérerez des capacités spéciales et les caractéristiques de votre héros s’en trouveront modifiées, en termes de vitesse, poids, défense, attaque et PV. Chaque Démon possède son propre style de combat: rapide au sabre, lent mais dévastateur à la faux, à distance avec des armes (plus ou moins) à feu, etc.

Au fur et à mesure où vous utiliserez vos démons, ceux-ci vous feront gagner des Pierres d’âme (propres à chacun d’entre eux), qui permettront de faire évoluer vos Démons. Via un arbre de compétences, vous débloquerez des compétences de combats, ou des capacités passives améliorant vos caractéristiques. Chaque Démon pourra vous donner accès à quatre compétences activables en combat, ainsi qu’une cinquième spécifique de base au Démon. De plus, vous pourrez affecter quatre démons qui pourront vous posséder alternativement à votre convenance.

L’arbre de compétence

Ce système permettra de varier les styles de combat afin d’affronter tous vos ennemis. Plus vous frapperez avec un Démon, plus votre affinité augmentera. Une jauge se remplira et une fois les 100% dépassés vous pourrez alors vous Manifester. Cette état augmentera grandement vos capacités de combat. Elle diminuera au fur et à mesure du temps et de l’utilisation des compétences du Démon. Attention toutefois, si votre affinité dépasse les 150%, vous perdrez de la défense.

Dans l’ensemble, on est sur du (très, trop?) classique. Aussi bien sur le système de combat que sur l’histoire ou la mise en scène.

Bien qu’abordant un thème mature, la mort, le jeu reste dans un schéma assez habituel. Le passage du voile, n’est presque qu’anecdotique. Bien qu’il soit nécessaire parfois pour trouver son chemin, les énigmes sont d’un niveau extrêmement simple. Les combats quand a eu manquent un peu de panache. Mis à part les boss, ça manque de pep’s. En revanche, les effets de lumière sont très sympathiques.

La technique globale reste dans une moyenne acceptable, bien que certaines animations soient un peu décevantes, et que les fondus soient une mécanique de narration-animation un peu trop simple à mon goût.

L’ergonomie sera parfois également prise en défaut. Bien qu’il y ait des points de sauvegarde très réguliers, je regrette qu’il n’y ait pas eu un raccourcis vers la sauvegarde elle-même. Ces points de sauvegarde servent également à gérer vos « équipements » (Démons, armes, etc.). C’est également là que vous pourrez discuter avec vos démons. Ces dialogues sont toutefois relativement anecdotiques, comme ceux avec les PNJ arpentant le monde.

Notez toutefois que vous pouvez débloquer les souvenirs de vos démons, et ainsi en apprendre plus sur leur histoire. Quelques quêtes annexes vous permettront de gagner des pierres d’âmes supplémentaires ou de l’équipement.

Ainsi le jeu reste à un niveau assez moyen. L’histoire mérite d’être parcourue, mais la réalisation peine un peu parfois. Les musiques sont discrètes, les animations parfois raides et l’ergonomie des menus mériterait une petite refonte. Mais les combats restent simples (trop penseront certains), et les boss représenteront un véritable challenge.

À vous de voir si vos regrets vous enchaîneront au jeu ou si vous le lâcherez finalement.

Les plus

  • Une histoire mature et agréable à suivre
  • Des combats sympathiques et variables

Les moins

  • Une réalisation un peu en dents de scie tout comme la narration
  • Une structure un peu classique

Ce jeu plaira aux amateurs de Action-RPG, qui apprécient une belle histoire

badges passable

commentaires
Chargement ...