PlayStation 5 : SSD et GPU, des nouvelles

Vivement la présentation officielle.

0 223

La PlayStation 5 commence à se dévoiler petit à petit, via des informations qui restent certes à confirmer, mais restent intéressantes en attendant l’annonce officielle de la machine par Sony.

Tout d’abord, le SSD. C’est sur le forum ResetEra qu’un membre a mis la main sur quelques brevets qui ont été déposés entre 2015 et 2016. Comme nous l’avait révélé Mark Cerny, l’architecte de la PS4 mais également de la PlayStation 5, le SSD de cette dernière utilisera une technologie différente des SSD dit « classiques », permettant des temps de chargement optimaux.

Les SSD habituellement utilisent ce que l’on appelle de la DRAM (pour Dynamic random-access memory), tandis que celui de la PlayStation 5 utilisera de la SRAM (pour Static random-access memory), cette dernière permettant un débit plus élevé entre le contrôleur mémoire et les données. On apprend également qu’un CPU secondaire aidera le CPU principal à décomposer les données en petits blocs de façon plus efficiente. Pour finir, il est dit qu’au niveau de l’OS, il y aura un second système de fichier qui sera « customisé » pour prendre en compte ces changements. Tout cela ayant pour but de rendre le SSD de la PS5 le plus rapide possible.

Tout ceci nous amène quand même à un questionnement. Sur PS3 et PS4 il était possible de changer de disque dur facilement, via une trappe, pour passer par exemple d’un disque dur de 120Go à un autre de 500Go. Or, avec une architecture aussi complexe que celle dont nous venons de parler, qui a l’air de faire fonctionner le SSD et l’OS en symbiose, il semble difficile à croire qu’il sera possible de changer le stockage de base pour un autre, plus « gros ». Le système de Sony ayant tout d’un format propriétaire. L’avenir nous le dira.

Ensuite, c’est via Twited Voxel que nous avons de nouvelles informations sur le GPU de la PlayStation 5. Aujourd’hui, 27 mai 2019 a eu lieu de Computex à Taipei et pour cette occasion AMD a tenu une keynote au cours de laquelle ils ont révélés que la PlayStation 5 sera équipée d’un GPU AMD Navi et d’un CPU Ryzen « Zen 2 ». Ces informations avaient déjà été données par Sony dans un interview à Wired. Ce que l’ont ne savait pas par contre c’est que ce GPU Navi n’utilisera pas l’architecture GCN mais une nouvelle architecture RDNA développée par AMD.

AMD appelle cette technologie RDNA (Radeon DNA, l’ADN de Radeon), elle équipera leurs GPU de prochaine génération pour la décennie à venir. Elle apporte les avantages suivants.

  • 1,5x le rendement par watt.
  • 1,25x les instructions par cycle par rapport à l’ancienne architecture.
  • Nouveau design de l’unité de calcul : performances améliorées et IPC (Instructions Per Cycle, instructions par cycle) accrues.
  • Hiérarchisation de la mémoire cache : latence réduite, bande passante plus importante, consomme moins.
  • Pipeline 3D simplifié : optimisé pour des hautes fréquences d’horloge.

Il reste encore beaucoup de zones d’ombre quant à l’architecture finale de la tant attendue PlayStation 5. Nous n’avons plus qu’à attendre la présentation officielle de la console pour en avoir le cœur net.

Nos autres articles sur la PlayStation 5.

Vous pourriez aussi aimer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.