RockStar : une attaque en règle

Vous y avez été confronté en jeu, maintenant c'est pour de vrai

2019 01 15 image 4 copier
0 26

Si vous avez joué à Red Dead Redemption 2, vous les aurez forcément croisé : la Pinkerton.

Agents privés chargés d’enquêtes, fondée en 1850, l’agence Pinkerton fait partie du folklore américain. Logique donc de l’avoir vue dans le jeu.

Cependant, ses dirigeants actuels arguent que Rockstar ne leur avait pas demandé l’accord pour cela. Ils estiment de plus que le jeu donne une mauvaise image de leur profession et donc terni leur réputation.

Pour ces raisons, ils ont décidé de tenter une conciliation et, à défaut d’accord, d’intenter une action en justice pour obtenir des réparations.

Rockstar et Take-Two ont donc contre-attaqué en invoquant le premier amendement de la constitution américaine (liberté d’expression)

Elle ne peut pas recourir aux lois sur les marques pour s’approprier le passé et empêcher les développeurs d’inclure des éléments historiques tels que les agents Pinkerton dans une reproduction de l’Ouest américain

De plus, ils précisent que sur les 106 missions du jeu et les quelques 60 heures, il n’y a que 10 références aux personnel de la Pinkerton. D’autant que ce mot est devenu courant dans la fiction dépeignant l’ouest américain de la fin du 19ème siècle (citant des films tels que Le gang des frères James, la série Deadwoods, ou la chanson d’Elton John Ballad of a well-known gun).

La Pinkerton demandait un arrangement. Rockstar n’en veut pas.

Affaire à suivre.

A suivre sur Rockstar Mag

[amazon_link asins=’B01M7RRZ8D,B07HJJ5G45,1911015591,B07HRD5PZ2′ template=’ProductCarousel’ store=’asdeen-21′ marketplace=’FR’ link_id=’9cd91972-eecb-4b23-b509-2ca4395983be’]
Vous pourriez aussi aimer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.