Be Playstation
PS4, PS4 Pro, Playstation VR, Accessoires PS4 - News, Guide d'Achat, Edito, Vidéos

Test de Control

Un soft maitrisé mais pas exempt de défauts

0 75

Une bande annonce bien mystérieuse, présentant une femme ayant des pouvoirs surnaturels, dans un monde psychédélique, à la limite du rêve et d’une réalité infernale. Remedy n’est pas à son coup d’essai vis à vis du surnaturel avec l’excellent mais controversé Quantum break ou encore le glaçant Alan Wake. Alors que vaut réellement l’histoire que va nous conter Jesse Faden?

Edité et distribué par 505 Games, développé par Remedy, Control est sorti le 27 Août 2019, mais sa première bande annonce date de l’E3 de 2018.

IL ÉTAIT UNE FOIS : LA PERDITION

Welcome to the office ! Ol fait bon y vivre!
Welcome to the office! Il fait bon y vivre!

Oui oui, la perdition! Autant celle de votre personnage que de celle du joueur qui l’anime. Dès le début nous avons le « control » de Jesse Faden qui se retrouve à l’entrée du FBC, le Bureau Fédéral du Contrôle. Sans savoir quoi faire ni où allez, il est possible de glaner quelques documents ici et là en visitant cet immeuble qui a l’air vide. La voix off de Jesse nous accompagne dès le début expliquant sa vie, ses doutes, ses craintes, ses souvenirs et finalement la raison de sa présence. Malgré cette petite voix, nous nous sentons complètement perdus. Mais surtout : à qui parle-t-elle? Heureusement qu’un gentil (mais un poil flippant) technicien de surface nous aide à trouver notre route.

Ahti, un homme qui vous veut du bien … Quand vous l’aurez compris …

Cependant plusieurs documents ou médias sont disséminés tout au long de votre parcours afin de vous détailler bien plus l’histoire, et les personnages. Un peu à l’image de Resident Evil, la lecture de chaque document devient une habitude utile et enrichissante.

SANS « CONTROL » LA PUISSANCE N’EST RIEN

La première chose qui tape à l’œil est la nervosité de la prise en main. Jesse est rapide, nerveuse et sait bouger. On sent que les gunfights le seront aussi. De plus le sentiment est renforcé par une caméra ultra-dynamique. Les rotations se font sans problèmes avec un joli jeu de floutage diablement efficace.

Notre protagoniste arrive dans le bâtiment avec pour unique pouvoir : sa curiosité. Mais les choses changent assez rapidement et certaines capacités s’acquièrent petit à petit au gré de l’histoire. Ce qui est un des points négatifs du jeu d’ailleurs. Après un premier constat complètement psychédélique, il se trouve que le jeu est bien plus organisé qu’il n’y parait. Je pensais jouer à un jeu comme si j’allais faire un puzzle. Comprendre « le tout » une fois toutes les pièces assemblées. Mais malheureusement, ce n’est pas le cas. D’un jeu volontairement brouillon au début, les 2 premières heures auront suffit à casser ce sentiment afin de nous dévoiler un jeu horriblement linéaire et sans surprises avec des décisions et des réflexions illogiques et décevantes. Nous sommes au point A et nous devons aller au point B afin de « délivrer » le lieu. Même principe qu’un Far Cry par exemple voire même plus un Infamous Second Son car dans ce dernier, des compétences sont acquises.

Le système de craft des pouvoirs

Dépassé ce côté négatif, il faut avouer que la prise en main du jeu est clairement intuitive. On retrouve les codes des TPS, L2 on vise, R2 on tire, sinon ça court, ça saute et plus si affinité. Les ennemis ne sont pas simples, il m’est arrivé à plusieurs reprises de recommencer à cause d’une mort aussi soudaine que violente. J’ai eu un plaisir inouï à ressentir cette puissance dans les pouvoirs. Tout est destructible, portes, vitres, fenêtres, plantes, tables, même les murs. On peut passer littéralement des heures à détruire méticuleusement chaque pièce traversée. Certains effets sont excellents comme la préhension psyché d’un meuble porte-documents et l’envolée de feuilles qui en découle. Le ressenti quand on utilise la télékinésie est puissant, ce bruit, la musique, le tremblement de la manette ainsi que tous les objets autour de Jesse se mettent aussi à voler. Visuellement les effets sont très bons.

LA BELLE ET LA BÊTE DANS L’ENTRE DEUX MONDES

Jesse n’est clairement pas le choix de l’héroïne 90/60/90 comme une certaine Lara 😉. Avec sa mâchoire carrée, ses vêtements sobres, elle passe pour madame tout-le-monde et sans l’once d’un poil de charisme, elle évolue dans une maison vivante jonchée de cadavres et de corps en lévitation. Là où le jeu prend une nouvelle dimension c’est qu’il injecte quelques images réelles d’acteurs (le docteur, l’ancien directeur et même Jesse elle-même).

Visuellement le jeu n’est pas magnifique, les décors sont fades, froids, sans charmes. Par contre les effets visuels sont particulièrement bons, que ce soit les pouvoirs, les apparitions du directeur ou les effets de lumières (qui gâchent de temps en temps la jouabilité des combats) et les interactions avec le Hiss. Ce dernier n’est pas présent uniquement que visuellement, le principal travail (pour moi) réside dans la bande son. Excellente, enivrante, angoissante… terrifiante. Je vous conseille grandement de jouer avec un casque. La musique omniprésente est suppléée par des chuchotements constants (que nous pouvons comprendre en prenant soin d’écouter, mais vous risquez de ne pas apprécier). De plus, les bruits de craquements, de glissements et autres appuieront les moment importants. Pour ceux qui ont pu voir cette série, je rapproche la bande son à celle de The Terror saison 1, le bruit du vide et des grincement de la banquise et la sensation de solitude profonde. Cependant, les développeurs se sont perdus en chemin, encore une fois, au fur et à mesure de l’avancée de Jesse dans sa quête pour retrouver son petit frère, la bande son s’amenuise pour ne plus devenir perceptible, ou très peu. Un peu de renouveau ou de surprise de ce côté aurait été un plus afin de peaufiner cette sensation de solitude et de folie.

Un énorme point noir au niveau de la bande son : les dialogues. Malgré des voix françaises de bonnes qualités, elle sont complètement décalées de l’image. Une bonne seconde, voire même plus, sépare le geste de la parole. Affligeant, car tout dialogue perd de son efficacité car nous nous concentrons plus sur la forme que sur le fond. Je me rappelle avoir eu le même problème avec Shadow Of The Tomb Raider avec les voix françaises. Erreur gommée en passant en voix Anglaise avec sous-titrage Français, mais il vous faudra apprécier le mode VOSTFR.

Pour rester dans les points noirs, je voulais aborder le côté technique du jeu qui bug par moment. Il est essentiel d’utiliser la carte afin de savoir où sont situées les missions, le problème c’est que la carte ne s’affiche pas correctement une fois sur deux. De plus les développeurs n’ont pas ajouter la fonction de grossir ou réduire la carte (quand elle s’affiche). Dommageable car la lecture n’est pas très simple et les lieux de missions pas tous accessibles simplement.

C’est bien, mais ça n’aide pas …

Excepté la carte, le jeu lag régulièrement lors de deux actions : à la sortie de pause, il y a souvent une seconde pendant laquelle le jeu freeze et lors de gros combats avec plusieurs ennemis à l’écran, la fluidité tire sa révérence… RIP.

Il existe également des bugs d’affichage, mais à la défense de Control, absolument tous les éléments sont destructibles, donc au passage de Jesse, tous les éléments bougent, les portes s’ouvrent seules, après destruction, il reste des éléments qui volent et tant d’autres choses. De plus les temps de chargements sont, avouons-le, assez long pour le notifier.

Pour continuer dans les points négatifs, parlons du Level Design. Un enfer qui m’a agacé très rapidement. Il est extrêmement complexe à certains moments de se retrouver dans ces dédales de couloirs sur plusieurs niveaux. Les panneaux d’affichages sont illisibles ce qui n’améliore pas la situation.

Malheureusement, le nombre de documents à lire (afin de comprendre l’histoire dans son ensemble) sont bien trop nombreux. Deux choix s’offrent à vous :

  1. Vous lisez un à un chaque document au moment où vous le trouvez, mais le rythme est complètement cassé.
  2. Vous faites comme les écureuils : vous glanez, entreposez et lisez tout d’un bloc une fois toutes les 2 ou 3 heures.
Des heures et des heures de lectures palpitantes vous attendent 😉

J’AI MASSACRÉ LE JEU, MAIS JE L’AIME BIEN

Malgré un nombre de points négatifs assez conséquents, j’ai apprécié ce jeu. Les missions se suivent avec plaisir, les combats sont réussis, les boss sont assez complexes pour que nous recommencions plusieurs fois, l’histoire est assez bien menée pour que nous ayons envie de connaître la suite. Finalement les soucis techniques n’ont pas été un frein rédhibitoire à mon plaisir de jouer. Je me suis régalé et j’attendais chaque « gun/power fight » avec impatience. Cependant, je regrette l’absence de prise de risque. Le début du jeu prévoyait un jeu psychédélique voire malsain. Malheureusement, le jeu s’est perdu lui même en cours de route en devenant un TPS presque standard avec une linéarité exemplaire et décevante sans pour autant être ennuyante. Le système de craft des armes et des pouvoirs permet de donner un côté challenge » qui manquait au titre.

Il faut tout de même que je vous avoue: plusieurs rage-quit m’ont taquiné dû à un level-design horripilant, agaçant, crispant, irritant voire même douteux.

POINTS +

  • Le sentiment de puissance
  • Les effets visuelles
  • La bande son
  • Les gunfights explosifs
  • Une difficulté bien gérée
  • Un craft qui dynamise le gameplay

POINTS –

  • Un level design hasardeux
  • Des bugs et des lags en trop grande quantité
  • La linéarité du gameplay
  • Le manque d’audace
  • Des personnages peu charismatiques
  • Une histoire qui peine à démarrer

Ce jeu conviendrait aux joueurs aventuriers qui aiment le surnaturel. En résumé, c’est un savoureux mélange des premiers Resident Evil et de Stranger Things.

badges conseille

Control - Playstation 4
  • SYSTÈME DE COMBAT FLEXIBLE ET SURNATUREL : Définissez votre style de jeu en intégrant des capacités surnaturelles, des mises à niveau et des chargements modifiables
  • MONDE EVOLUTIF : Explorez divers environnements et une architecture changeante dans un monde profond et imprévisible, situé dans un bâtiment tentaculaire à New York.
Promo
PlayStation Plus Card - Abonnement 12 Mois
92 Commentaires
PlayStation Plus Card - Abonnement 12 Mois
  • Carte d'abonnement d'un an au Playstation Plus - Cartes uniquement destinées a un abonnement sur le PS Plus ne permettant pas d'acheter du contenu sur le PS Store. Accédez aux meilleurs jeux de Playstation store offerts tous les mois Programmez votre mise a jour automatique Un espace de stockage en ligne
Promo
Manette Dual Shock 4 V2 pour PS4 - Noir
595 Commentaires
Manette Dual Shock 4 V2 pour PS4 - Noir
  • Le design ergonomique ajoute au confort, tandis que les bâtons analogiques et les boutons analogiques très sensibles signifient une plus grande précision
  • Temps de latence réduit lorsqu'il est connecté à la console PS4 via USB
Promo
Beexcellent Micro Casque Gaming PS4, Casque PC Ultra-Léger Stéréo Lumière Stéréo Bass Anti-Bruit LED lumière avec 3.5mm Connecteur Compatible Xbox One Laptop Tablette et Tous Les Smartphone (Bleu)
619 Commentaires
Beexcellent Micro Casque Gaming PS4, Casque PC Ultra-Léger Stéréo Lumière Stéréo Bass Anti-Bruit LED lumière avec 3.5mm Connecteur Compatible Xbox One Laptop Tablette et Tous Les Smartphone (Bleu)
  • 【Plug et Play & Compatibilite PS4,PC】Le casque gaming Beexcellent est bien compatible pour PS4, Xbox one S, Xbox one(Microsoft adapteur non inclus), PC(Avec connecteur 3.5mm prise jack),Tablettes, parfait pour des jeux comme CSGO, H1Z1, PUBG ou encore Overwatch !
  • 【Super Confort & Design Ergonomique】Trois Couches de Grand Coussinet d'Oreille en Cuir Doux(fait à la MAIN) + Mousse à Mémoire de Forme , 30% plus confortable que les autres casques, qui vous assure de tenir fermement les écouteurs sur vos oreilles,une fois sur les oreilles vous ne serez pas dérangé par les sons extérieurs. Appropriée aux joueurs professionnel qui jouent aux jeux plusieurs heures d'affilée.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.