Be Playstation
Play 4, PS4, PS4 Pro, Playstation VR, Accessoires PS4 - News, Guide d'Achat, Edito, Vidéos

Test de la Nacon Revolution Unlimited

La manette qui aura réussi à me décevoir.

0 596

C’est avec fébrilité que je reçois mon colis du jour : la Nacon Revolution Ulimited est enfin entre mes mains. Je ne suis pas un gamer pro, je suis comme vous, un passionné de jeux vidéo qui cherche avant tout la simplicité, l’ergonomie, l’esthétique et soyons francs, un prix raisonnable.

Faisons un peu d’histoire

Cette manette Nacon est le produit « luxe » et « high tech » distribué par la firme BigBen. En plus d’être reconnue par Sony comme étant officielle, c’est également la manette partenaire de l’e-sport. Voilà, ça c’est fait.

Il était une fois l’unboxing de la manette X-Box Playstation

Ce qui saute aux yeux la première fois qu’on voit cette manette, est l’asymétrie des boutons. Avec un (vague?) rappel à la manette de Microsoft, les joysticks ne sont pas alignés. Sans vous mentir, je suis un puriste, c’est-à-dire qu’il est FORMELLEMENT interdit de toucher au design primaire de la Dual Shock. C’est pour moi le critère qui m’a fait choisir entre les deux consoles concurrentes. N’étant pas fermé et écoutant les propos des joueurs qui trouvent plus ergonomique cette asymétrie, je ne veux pas mourir bête avec ce sentiment de regret incommensurable d’avoir été trop chauvin.

J’ouvre donc la boite qui inspire confiance et robustesse mais qui ne casse pas trois pattes à un lama de Fortnite. Je ne suis pas déçu. La box renferme une trousse rigide de transport avec fermeture éclair, que j’ouvre instantanément. La manette est cachée par un petit chiffon, et est accompagnée d’une boîte avec des accessoires, d’un câble de 3m et d’un stick gris. La manette est magnifique, quoique plus grosse que l’officielle. La matière de construction, le grip plus exactement est d’excellente facture. Le noir mat de la coque est splendide mais ne permettra pas de parties en mangeant une pizza ou des chips. La prise en main est agréable et transpire la solidité. Les boutons logo beplaystation 150x150 sont plus resserrés que sur la DS, les boutons L2 et R2 sont bien plus longs et larges, ils offrent un appui plus profond, le ressort de retour fonctionne à merveille et est très agréable à utiliser. Le reste de la face avant ne change pas beaucoup : les joysticks sont asymétriques 😱 , le pavé tactile semble plus petit sans vraiment l’être, les boutons Share et Options sont légèrement écartés, le pad directionnel est identique ainsi que le bouton PS.

En tournant la manette, on remarque bien plus sa masse. Elle reste « légère » en relativisant avec sa taille mais elle est légèrement plus lourde à vide que la Dual Shock 4. Quatre boutons font leur apparitions (S1, S2, S3, S4) à l’intérieur des poignées et me laissent perplexe quant à leur utilité mais surtout à l’ergonomie qu’ils procurent. Je ne pense pas qu’il soit pratique de les utiliser. Peut-être qu’à l’utilisation mes craintes s’effaceront. Il y a également 3 autres boutons : un pour le profil, un pour la sélection du support de jeu et un switch pour le mode filaire ou non. Il est possible de gérer les réglages du casque (prise en dessous) via les 3 boutons présents.

Le stick présent dans la trousse n’est juste que le dongle qui permet le raccord sans fil à notre chère et tendre console. Il est long, léger et orientable de bas en haut. Il paraîtrait que la latence serait divisée par 2 en comparaison avec la manette officielle de Playstation. Mes trois pensées de l’instant : Chouette une manette sans-fil / Il va me manger un port USB celui-là / Qui dit sans fil, dit autonomie …

Passons à la boîte présente sous la Nacon. Une jolie petite boîte en plastique dur et semi transparent qui renferme un petit trésor :

  • 3×2 poids pour alourdir les poignées de 10, 14 et 16 grammes.
  • 2×2 manches de sticks pour diminuer le degré d’inclinaison des joysticks, plus ceux déjà présents sur la manette.
  • 2 capuchons de joysticks bombés alors que ceux déjà installés sont « creusés », convexes et concaves pour les maniaques de la langue française.

Une petite pochette est présente avec des autocollants et le certificat de conformité.

Première mise en service

Je retourne dans la boîte à la recherche d’une notice, un papier, un truc qui m’aiderait à mettre en route cette petite merveille… je tourne, je soulève, je cherche, j’ouvre la boîte et j’étale les pièces tel un meuble Ikéa avant montage, mais rien. Pas l’ombre d’un manuel d’utilisation. Il faudra la télécharger à cette adresse : https://nacongaming.com/fr/support/.

Bon je me lance quand même à allumer mon précieux (sans télécharger la notice, ça ne doit pas être bien compliqué), j’appuies sur le bouton PS … le néant. Je passe donc en mode filaire et là tout fonctionne comme prévu. La manette est instantanément reconnue et à moi les joies du controller pro. Mais avant, je veux mon mode sans fil. Je branche donc (sur mon seul port USB restant) le récepteur bluetooth qui s’appaire extrêmement rapidement et correctement. Cependant, il nous sera impossible d’allumer la console via la touche PS de la Nacon, sachant que le bluetooth n’est pas natif. Il faudra utiliser vos jambes afin de rejoindre la console pour l’allumer manuellement. Ou faire comme moi, utiliser la manette de base pour basculer sur la Nacon par la suite. Non je n’ai pas honte, on est geek ou on ne l’est pas 😂.

Il faut savoir que je n’ai jamais testé les versions précédentes de cette manette, de ce fait, je suis vierge de toute attente particulière quant à des idéologies et attentes fumeuses.

#Revealyourskills – Que nous dit NACON?

Dotée d’un mode sans-fil, la nouvelle manette sous licence officielle pour PlayStation®4 de NACON est sortie début 2019.

La REVOLUTION Unlimited de NACON offre de nombreuses possibilités de personnalisation, aussi bien manuelles que logicielles, qui sauront satisfaire les joueurs les plus compétitifs.

En outre, la manette REVOLUTION Unlimited Pro Controller se dote de joysticks dont la tête et la base sont interchangeables, permettant d’opter pour une tête concave ou convexe et pour un diamètre plus large, et ainsi ajuster la courbe de réponse sans avoir à passer par l’interface logicielle. De plus, deux compartiments pouvant accueillir des poids supplémentaires sont dissimulés dans chacune des poignées grip de la manette.

Deux paires de têtes (concave, convexe), trois paires de bases (30°, 38° ou 46°) et trois paires de poids (2x10g / 2x14g / 2x16g) sont ainsi fournies avec le REVOLUTION Unlimited Pro Controller. Le tout est aisément transportable grâce à la pochette rigide incluse.

REVOLUTION Unlimited Pro Controller sous licence officielle PlayStation®4 

  • Connexion sans-fil en Bluetooth® via récepteur USB (portée 7m)
  • Connexion filaire grâce à un câble renforcé détachable USB Type-C (long. 3m)
  • Boutons PS, SHARE, OPTIONS
  • Pavé tactile
  • 4 boutons de raccourcis (S1/S2/S3/S4)
  • Prise casque jack 3.5mm : audio et chat en mode filaire et sans-fil
  • Deux compartiments internes et 6 poids additionnels fournis pour ajuster la prise en main (2x10g / 2x14g / 2x16g)
  • Revêtement soft-touch
  • Pochette de transport fournie
  • Compatible avec tous les systèmes PS4™
  • Compatible avec les jeux PC en mode PC Advanced*

Panneau de contrôle arrière

  • Contrôle manuel du volume de sortie du casque et bouton mute
  • Sélection du mode de jeu (1- PS4 / 2-PS4 Advanced / 3-PC Advanced)
  • Choix de la plateforme (PS4/PC)

Maintenant que les présentations plus qu’officielles sont faites, je vais pouvoir libérer la bête qui grogne en moi.

#Revealmyskills – Qu’en pense Erick?

Dépassé le côté esthétique de la manette qui a caressé ma rétine dès le premier regard, les performances espérées d’une manette à 160€ ne sont pas au rendez-vous. En tout cas pour le joueur de console lambda que je suis. Je ne prétends pas être un gamer professionnel, ni même être particulièrement à la recherche d’un nouveau niveau de compétences et de skills hors du commun. J’aime jouer, prendre du plaisir, et j’avoue que quand je fais un top 1 sur Apex Legends par exemple, ou que je figure en vidéo de meilleur joueur sur Overwatch, je ne cache pas ma fierté, mais quel bonheur de retrouver ma bonne « vieille » manette Dual Shock 4 avec laquelle j’ai mes habitudes.

Mon test s’est fait sur de longues heures, sur plusieurs jours. Alors oui ce côté asymétrique m’a rendu chèvre les premières heures, mais finalement on s’y fait, bien que j’ai ressenti une certaine fatigue sur mon pouce gauche. mes doigts se sont posés plus facilement sur les bonnes touches. Il est à savoir que sur Overwatch j’ai abandonné, car les touches dites « sociales » n’étaient pas à portée de doigts aussi simplement que je l’aurais pensé.

Niveau FPS, je dois confirmer que cette manette peut tirer son épingle du jeu, les différents paramètres tels que l’inclinaison des joysticks, la possibilité d’en changer les capuchons permettent sans nul doute un plus grand confort voire même une technique plus approfondie. Mais quand il s’agit de jeux tels que Tomb Raider, Uncharted, Dirt Rally 2.0, la Révolution Unlimited de Nacon n’a pas lieu d’être.

Même si je n’ai pas été conquis par cet accessoire, cette manette possède de bons atouts:

  • Elle est belle

Sa coque mat, son grip du plus belle effet qui ne tache pas avec le reste, son joystick droit embelli par des lumières led intégrées. Le côté massif plaira également à beaucoup sans aucun doute.

  • Elle est personnalisable

Une personnalisation qui est aussi son point faible, mais j’y reviendrai un peu plus tard. Avec et/ou sans logiciel, il est possible de régler à votre guise les différents modes de la manette, nous avons le choix de varier son poids, l’angle du joystick grâce aux manches interchangeables, les capuchons des joysticks, les degrés d’appuis sur les boutons pour les rendre plus ou moins réactifs, modifier la couleur des leds, ajouter des raccourcis grâce aux boutons dédiés (les fameux boutons S). L’utiliser soit en filaire soit en bluetooth (sa portée est d’ailleurs assez conséquente), avoir 4 profils différents enregistrés et sélectionnables rapidement grâce à une touche dédiée. Il est possible d’attribuer des fonctions aux touches raccourcis sans passer par le logiciel téléchargeable grâce à une manipulation simple et rapide.

  • Sa batterie tient ses promesses

Annoncée à 7 heures de vie en jeu, la manette a survécu à un cycle de 10h en alternant jeux et pauses. Rare sont les joueurs dépassant les 7 heures de jeu consécutifs. De plus, cette manette étant faite pour l’e-sport, la question de la latence du bluetooth se pose : les gros joueurs auront-ils vraiment ce problème de batterie sachant qu’ils joueront en filaire?

Malgré une critique assez unanime sur la qualité de ce gamepad pro, certains bugs sont déjà apparus comme un joystick gauche qui reste bloqué, la touche croix qui accroche à sa dépression, un logiciel quelque peu buggé.

Hélas, à mon niveau, certains points m’ont été rédhibitoires :

  • Ergonomie

Son ergonomie ne m’a pas convaincu, même si j’ai laissé la chance au produit, sa taille, sa forme, son asymétrie ont été un frein à mon plaisir de joueur lamb(a)da💃. Sa taille fait qu’elle tient bien dans mes mains, mais je préfère la finesse de la DS4 (que je trouvais déjà un peu plus imposante que la DS3. Sa forme plus cubique fait qu’elle n’est clairement pas faite pour la discrétion et l’élégance, mais plutôt pour un public masculin en recherche avide de testostérones numériques. Au niveau de l’asymétrie, que dire, tellement de stress sur la manipulation de ce (…) joystick que j’en ai attrapé une crampe après une heure de jeu. Mon pouce étant tellement mal habitué que son éducation à la bonne place ne s’est pas faite sans mal. Au final, malgré un nombre certain d’heure de jeu avec la Nacon, l’habitude n’est pas venue, et mon plaisir de jouer s’en est trouvé effrité. Quant à son poids, tout est une question de goûts, avec ou sans surplus de grammes, vous trouverez votre bonheur.

  • Manuel d’utilisation

Au risque de passer pour un joueur old school, je vous avoue que le manque de manuel d’utilisation papier a été une déception. Alors, je vous le dis, cette notice tient sur 17 pages au format A4, avec photos, titres, sous-titres et même retour à la ligne, mais ne serait-ce qu’un guide d’utilisation rapide m’aurait fait plaisir. J’ai une nette préférence pour la lecture papier, mais il faut vivre avec son temps paraît-il. Mais ce n’est pas le pire.

  • Windows ou Mac tu auras, le monde tu posséderas

Idéologiste et utopique sont certainement des traits de caractère que je possède. J’ai voulu m’affranchir de ces deux mastodontes afin de trouver force et rapidité dans les Chromebooks et son OS made by Google. Bien m’en a pris jusqu’à ce que la réalité me rattrape du bout de la manette. Sans ces deux systèmes d’exploitation, il vous sera impossible de télécharger et de lancer le logiciel ici présent : Logiciels Mac ou PC. Et le comble, il vous faudra vous inscrire afin d’en profiter. Légèrement poussif comme démarche. Et forcément, sans ce logiciel, cette manette n’aura que peu de chance de vous plaire étant donné que la personnalisation accrue vous sera impossible.

  • Boîte d’accessoires

Cette boîte rigide en plastique qui permet le transport des accessoires (poids, capuchons et manches de joystick) est une excellente idée, néanmoins, elle est petite et compacte, et de ce fait, elle n’est pas pratique. On se retrouvera vite à retourner la boîte afin de la vider de son contenu et de faire son choix sans pour autant lutter des secondes durant à attraper le bon manche et de renverser les poids au passage.

  • Les raccourcis

Je ne vais pas tourner autour du pot, pour MA part : inutilisables. Il faudrait des semaines de jeu afin de se décontracter de la manette et d’éviter d’appuyer dessus inintentionnellement avec une frénésie de fin de partie d’un FPS. Ces quatre touches tombent naturellement sous les doigts car intégrées aux poignées, mais il faudra une belle dextérité afin de les utiliser correctement.

  • Quelle est votre façon de jouer?

Personnellement, je suis un joueur (que j’aime à appeler) « index ». Je n’utilise pas mes majeurs pour les boutons L2 et R2, ils me servent à soutenir ma manette. Le problème étant la position débordante de ces 4 touches, les L1 et R1 sont trop larges et dépasseraient presque des côtés tandis que les touches L2 et R2 sont bien trop grandes et leur appuis trop profonds pour ma façon de jouer et je me retrouve contorsionniste des doigts. Pas vraiment agréable et je n’y retrouve pas mes repères, pire, ma façon de jouer devient catastrophique. Il vous sera tout de même possible de gérer (via le logiciel) la réactivité de vos touches pour qu’elles deviennent plus sensibles, plus nerveuses en gérant la profondeur d’appui. Un autre point négatif concernant les touches L1 et R1 : bien que le cliquetis audible à chaque manipulation de ces boutons procure un bien-être total et une satisfaction affreusement tendancieuse, les streamers risquent de ne pas trop aimer. En effet, les internautes entendront sans aucun doute chaque appui compulsif lors d’une bataille enragée.

  • Le son casque

Sans avoir eu de problème particulier, il est rapporté par certains utilisateurs un volume extrêmement fort dès le branchement mais sachant que le son est réglable directement sur le contrôleur, ce ne sera donc pas un point négatif. Juste un ajustement à faire.

  • Le prix

NON, NON et NON! Aux alentours de 160€ la manette? Elle n’intègre même pas de diamants et les touches ne sont pas en or massif, attendez plutôt les soldes, une promo, de l’occasion, à moins que vous soyez joueur pro et que vous vous fassiez plaisir grâce à l’argent ardemment accumulé sur Youtube, Facebook et Twitch.

Conclusion

Je suis très heureux d’avoir pu faire ce test et je remercie Nacon de me l’avoir fourni. Cependant, pour le commun des joueurs mortels que nous sommes, je ne serais pas un acheteur potentiel. Sur console, je préfère la DS4 à cette Révolution Unlimited qui sera certainement plus orientée joueur PC en mal de manette. Il y a d’excellentes idées mais qui sont, pour ma part, trop écrasées par le nombre de points négatifs. Le prix motive encore plus mon envie de retourner à ma manette principale. Pour ceux qui veulent de la personnalisation à un tarif plus raisonnable, je vous propose ce modèle de Nacon qui semblerait plus adéquat à notre utilisation et sans devoir vendre un rein pour jouer.

Nacon Asymmetric Wireless Manette de Jeu PC,Playstation...
20 Commentaires
Nacon Asymmetric Wireless Manette de Jeu PC,Playstation...
  • NACON Asymmetric Wireless. Type d'appareil: Manette de jeu
  • Plates-formes de jeux prises en charge: PC,PlayStation 4
  • Technologie de contrôle des jeux: Analogique/Numérique. Technologie...
Nacon Revolution Unlimited
Nacon Revolution Unlimited

badges passable

Cette manette conviendrait aux joueurs (pro) qui veulent configurer dans le moindre détail leur manette 

+ Points Positifs +

  • Le design
  • La texture de la manette
  • Un énorme panel de personnalisations
  • Sa batterie
  • Sa connexion sans fil

– Points Négatifs –

  • Le prix
  • Les touches asymétriques
  • L’absence de notice papier
  • Les touches de raccourci
  • Un logiciel à télécharger
REVOLUTION UNLIMITED PRO CONTROLLER pour PS4/PC Sans...
63 Commentaires
REVOLUTION UNLIMITED PRO CONTROLLER pour PS4/PC Sans...
  • Branchement filaire et connexion sans fil
  • Prise en charge de l'audio et de la discussion instantanée en modes...
  • Deux joysticks personnalisables* avec amplitude de 30°/38°/46°.

Source : NACON

commentaires
Chargement ...