[TEST] Holfraine, (Z)Heroes Shooter

Fluxart, studio situé à Murcie, au Sud-Est de l’Espagne, connue pour son fameux jeu mobile Hostelería Quiz, se lance aujourd’hui dans la cour restreinte des Heroes Shooter. Issue de l’initiative Playstation Talents, gagnant de l’award du meilleur jeu PVP de l’édition 2017, il nous présente son nouveau jeu, Holfraine : Black Eyes Troopers.

Mercenaries of the Universe

Terre, 2085. Les ressources ont été épuisées et les gouvernements ont implanté des bases de collecte d’énergie sur différentes planètes et petites lunes dans toute la galaxie.
Les Black Eyes Troopers (B.E.T) sont un groupe de mercenaires qui se battent pour obtenir les ressources nécessaires à la survie de l’humanité.
L’Holfraine est le minéral le plus convoité pour restaurer les réserves énergétiques de la terre, et pour cette raison devient la bannière de ce titre en raison de tout le contexte généré autour de lui.

De L’envie de Bien Faire

Avec Holfraine, la promesse de Fluxart est de proposer du PVP multi, des événements et missions dynamiques tout au long du match avec leur All in One, 6 personnages différents et uniques, plus de 30 skins différents et d’aller chercher la scène e-sport. Là où des Overwatch ou autre Paladins proposent des affrontements 5 contre 5, avec un objectif à chaque partie, vous vous retrouverez ici avec des matchs en 3 contre 3. Même si ce choix offre moins de stratégie que pour ces ainés, il a le mérite de rendre l’action moins confuse pour le néophyte.

Vous aurez aussi la possibilité de changer de personnage en pleine game, vous permettant d’adapter votre méthode de jeux à la situation ou à la composition adverse. Enfin, chacun des 6 personnages dispose actuellement de 6 skins. 6 personnages peut sembler léger, mais il faut tenir compte que chaque skin modifie drastiquement les caractéristiques de votre avatar, vous permettant de conserver un set de skill qui vous plaît, et de combler vos faiblesses ou renforcer vos forces avec un autre skin.

Le système All in One est la force du titre. Votre objectif sera de réalisé 50 points, sachant qu’un kill représente 1 point. Aléatoirement et régulièrement, divers objectifs apparaîtront sur la carte, capture ou défense d’un point, détruire ou voler un drone dans la base adverse, rapportant un gros gain de points pour l’équipe qui remportera l’objectif. Et même si le jeu ne propose pour le moment qu’une seule carte, elle présente une construction suffisante pour permettre le combat à longue comme courte distance, légèrement inspiré des cartes de MOBA.

Dead Game au Démarrage ?

Soyons francs, Holfraine n’est pas beau. Pas parce que le chara-design est raté, pas parce que les models 3D manquent de polygone, mais parce que la modélisation est mauvaise. Il suffit de regarder les mains de Roadblock ou Sonar, les bras de Countdown ou le regard vitreux d’un poisson mort d’Huntress. Autres problèmes de réalisation, la caméra. Faites bien attention à ne pas vous adosser à un mur, ou vous ne verrez que le dos de votre personnage.


Autre point noir au tableau, les personnages manquent cruellement d’équilibrage, seul Sentinel et Countdown ne sont réellement joués, certains joueurs tenteront de prendre des personnages comme Sonar ou Huntress à l’occasion, mais leurs capacités de mobilité ou de dps les rendent beaucoup moins attractifs. Et comme le jeu permet d’avoir plusieurs fois le même personnage dans un camp, il m’a été donné l’occasion de littéralement rouler sur une team adverse avec 2 Countdown et un Sentinel. Pour un jeu qui vise l’e-sport, même les parties Ranked d’Ovewatch ont cette limitation de personnages.

VERDICT
Conclusion
Il est plus qu’évident qu’Holfraine ne joue pas dans la même cour qu’Overwatch, de par son manque d’ambition dans sa réalisation et son manque de variété, en atteste le prix du jeu, vendu à 4€99. Malgré quelques idées de game design originales, le titre peine à convaincre, surtout quand on sait qu’en face vous avez Paladins disponible en Free To Play.
Note des lecteurs0 Note
0
✅ Points forts
Le systeme All in One
❌ Points faibles
La réalisation
L’équilibrage des personnages
Pas de limitation de personnages
3.5
/10
Article en relation
[TEST] Labyrinth of Refrain : Coven of Dusk