Valkyria Chronicles 4: Une suite à la hauteur de la licence

Sega fait revivre Valkyria Chronicles avec une suite remarquable

0
Version du jeu fourni par l’éditeur, testée sur ma PS4 Pro

Sega a la possibilité de vendre très facilement Valkyria Chronicles 4, du moins aux fans de la saga : il suffit d’une véritable suite à la série principale. Bien que l’absence de grandes nouveautés peuvent être considérées comme un défaut, le résultat est là : le retour de la saga se fait par la grande porte.


Valkyria Chronicles est une saga longue de dix ans,un JRPG de stratégie au tour par tour. Grossièrement, il s’agit de déplacer nos troupes sur le terrain avec une caméra à la troisième personne, et d’agir, jusqu’à ce que notre capacité à bouger et à tirer soit épuisée. Une fois toutes nos actions épuisées (PC), l’adversaire bouge et essaie de nous achever. Chaque mission a un et/ou plusieurs objectifs, comme éliminer des ennemis dans la région, atteindre un point sur la carte ou effectuer une tâche spécifique… Si vous n’avez-vous jamais à ce type jeu, ne vous inquiétez pas, Valkyria Chronicles est une des sagas les plus addictives et les plus abordables du genre pour les débutants.

Les chroniques de Valkyrie

Ce quatrième épisode nous ramène dans un récit fictif inspiré des grandes guerres européennes. Une fois de plus, deux forces se battent pour conquérir le territoire : l’Empire et la Fédération (les alliés). Dans ce conflit entre également en jeu un minéral précieux, la ragnite, et un autre élément fantastique. La guerre s’intensifie et nos héros se voient confier une mission difficile qui pourrait changer le cours de la guerre et arrêter l’Empire, mais le périple ne sera pas facile.

Raz, il en manque pas une…

Il n’est donc pas nécessaire d’avoir joué aux épisodes précédents pour savoir ce met délicat. Valkyria Chroniques 4 raconte une histoire similaire à celle des titres précédents introduisant de nouveaux protagonistes. Le jeu suit cependant le schéma habituel de la saga. On commande un bataillon où les personnages principaux ont des personnalités très différentes et complexe, ce qui finit par faire remonter à la surface des moments d’humour, mais aussi des rancunes et des querelles du passé… Ah ! et cette fois avec des textes en français, ce qui permet d’apprécier mieux l’histoire.

Le jeu reprend le style de la série des trois premiers jeux, avec le système BLiTZ et le déroulement épisodique identique à celui que l’on retrouve dans ces titres. Nous débloquons des histoires dans un journal de bord où chaque scène représente un dialogue détendu entre le groupe, des informations clés sur le déroulement de la guerre ou d’une bataille. Il y a  aussi les escarmouches, des missions optionnelles qui permettent d’acquérir plus d’expérience. Les épisodes secondaires aident en à savoir plus sur les différents personnages.

Les habitués de la série ne seront pas dépaysés, le gameplay est identique.

Le Tactical RPG Sauce SEGA

Une fois sur la carte et après avoir choisi les membres qui devront quitter votre camp de base, le jeu passe en mode action. Le système de combat a très peu changé, à l’exception des grandes cartes, ces batailles ont tendance à prendre plus de temps que dans les jeux précédents. Le nombre d’ennemis et de tanks à l’écran sont beaucoup plus nombreux. De plus, il y a beaucoup de changements d’objectifs en milieu de mission, ce qui nous fait complètement repenser la stratégie … Il faudra donc adapter vos choix,mouvements et stratégie au cour d’une mission.

Dans Valkyria Chronicles, chaque unité présente des forces et des faiblesses. Certains procurent des bienfaits ou des effets négatifs selon l’environnement. Chaque personnage a un trait de personnalité distinct (solitaire, sociale, etc…) l’inverse marche aussi, il y a des soldats qui sont mieux en compagnie du sexe opposé. Il faut donc composer votre escadron selon les affinités de chacun afin de créer la meilleur osmose possible. Optimiser votre stratégie au millimètre près est une tâche ardue, et prend un certain temps. En cas de grandes difficultés, ou par flemme, il suffit de ne pas faire de grosses erreurs pendant la mission et d’avoir une équipe équilibrée pour terminer à bien la mission.

Sur la carte figure de nombreux remparts et cachettes, comme des murets avec des sacs de sable ou des hautes herbes. Vous pouvez également conquérir des camps ennemis, ce qui servira à appeler des renforts ou à ramener dans les casernes les soldats dont la santé est en danger. Vos personnages meurent s’ils ne sont pas sauvés après trois tours.

Les habitués de la série ne seront pas dépaysés par le gameplay, celui-ci est identique aux précédents épisodes.

La stratégie: L’art de la guerre

Cette fois encore, le chef dirige les opérations à partir de son tank. Ce véhicule lent mais très solide, résiste facilement aux tirs d’infanterie, il vous sera utile pour se débarrasser de certains obstacles sur la route et sert de couverture à votre groupe. Ils ont cependant un point faible à l’arrière qui les rend vulnérables aux Lancier : un radiateur ragnite. Cependant, le tank n’est pas indispensable, il vous arrivera même de ne pas du tout vous en servir lors de missions, dans le cas contraire, faites appel à un spécialiste pour réparer les dommages.

En parlant de classes, cet opus présente une nouveauté. Nous avons les éclaireurs, qui se distinguent par les distances qu’ils parcourent et utiles pour se rendre à une base, ou pour aider un compagnon d’abord. Les soldats d’assaut, les plus préparés au combat à courte et moyenne distance. Les lanciers, résistants aux explosifs et efficace pour endommager les chars. Les ingénieurs, qui réparent notre char et qui sert de chaîne logistique sur le champ de bataille. Et pour finir les snipers, une classe pour éliminer leurs ennemis sur de longues distances.

A ces classes connues des précédents opus s’ajoute le grenadier, des soldats avec des mortiers portatifs. Leurs tirs en forme d’arc vont beaucoup plus loin que les grenades des soldats normaux, ce qui leur permet d’éliminer des groupes d’ennemis à une distance de sécurité très respectable. L’inconvénient, cependant, est qu’il faut quelques secondes pour préparer l’arme en question, un temps qui sert aux ennemis qui nous ont localisés pour nous assaillir de balles. Le système BLiTZ n’est pas complètement au tour par tour, les unités agissent si elles détectent un ennemi proche, et après avoir reçu des dégâts elles contre-attaquent de façon automatique.

Dans votre quartier général, vous augmenterez le niveau des classes, développerez de nouvelles armes, améliorerez le char et apprendrez de nouveaux commandements.

Valkyria Chronicles 4 est une suite à la hauteur de son prédécesseur, sans les limitations de puissance de la PSP ou l’histoire excessivement juvénile du second épisode qui avait enlevé une certaine maturité à la nature du jeu. Mais il est très clair que Sega a voulu éviter tout revers en sur-expérimentant et a choisi d’être totalement conservateur dans le gameplay, au point d’éliminer les innovations de Valkyria Chronicles 2 et 3. Certains penseront que c’est un point négatif, mais je préfère un continuité bien maîtrisé que des innovations inutiles pour remplir le jeu.

Pour compléter l’hommage à la trilogie, Sega récupère le compositeur Hitoshi Sakimoto après le passage de Yasunori Mitsuda. A cette occasion, nous revenons aux mélodies caractéristiques de Sakimoto, dont les thèmes épiques et orchestrales correspondent parfaitement à l’esprit guerrier des Valkyria Chronicles.

8

Valkyria Chronicles 4 est un nouveau point de départ pour la saga. Après une longue saison au cours de laquelle de nombreux studios japonais ont cherché à réinventer leurs licences, la plupart du temps à tort, Sega a trouvé son inspiration dans l'origine de Valkyria Chronicles. Et c'est la bonne chose à faire, parce qu'il n'y a pas beaucoup de jeux comme ça sur le marché non plus. Une décennie plus tard, c'est encore frais et original.

  • Note Globale 8

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.