Warriors Orochi 4: Un nombre record de personnages

Avec un nombre limité de modes de jeu

0
Version fournie par l’éditeur et testée sur PS4 Pro

Début 2018, Omega Force a fait de Dynasty Warriors 9 l’un de ses musou les plus ambitieux, mais son monde ouvert a fini par ternir les forces de la saga. Warriors Orochi 4, par contre, peut être critiqué pour beaucoup de choses, comme le retour à une formule plus simpliste, il aura au moins le luxe de ne pas tromper ses fans : c’est un musou classique.

L’écran titre laisse déjà présager le manque d’ambition du titre avec seulement deux modes de jeu, pardonnable vu le nombre record de personnages jouables. Une fois de plus, ce Warriors Orochi offre un casting impressionnant de personnages issus de Dynasty Warriors et de Samurai Warriors dans un carrefour de mondes causés par des divinités grecques. L’histoire est assez courante et les dialogues avec des images statiques dignes de romans visuels n’aident pas à la rendre très intéressante.

170 personnages et 50 niveaux

Cet opus ne diffère pas énormément du schéma des autres Warriors Orochi, avec la possibilité de contrôler une équipe de trois personnages qui effectuent des combos simples à réaliser. Nous faisons face à des hordes contenant des centaines d’ennemis dans des labyrinthes où les objectifs varient au fur et à mesure que vous avancez. En dehors des adversaires random rencontrés sur les champs de batailles et forteresses, on fait aussi face à des boss et sous-chefs qui exigent une stratégie un peu plus variée.

Les guerriers que nous débloquons tout au long des chapitres sont divisés en trois catégories : puissance, force et technique, chacune décrivant le style de leurs mouvements ou attaques. Les coups combinés et les attaques spéciales n’ont d’autres fonctions que de dévaster vos ennemis par vingtaines, un vrai plaisir. Il y a aussi la possibilité de créer des combos en échangeant des personnages, dans le gameplay typique d’un musou.

Comme dit précédemment, lors de cette perpétuelle guerre, nous pourrons contrôler un très grand nombre de guerriers différents dont certains inédits, mais la majorité sont issus des séries de la licence. Le titre contient pas moins de 170 personnages uniques. Il va sans dire que ce nombre impressionnant de protagonistes contrôlables que nous pouvons débloquer progressivement est sans conteste l’une des grandes vertus de ce jeu vidéo.

Le mode histoire est le mode où vous passerez le plus de temps, il se compose de 50 niveaux, ce qui équivaut à 35-40 heures de jeu. L’histoire est assez longue à terminer, même si elle est linéaire. L’intrigue bien que basique et prévisible, réussit tout de même à justifier cette guerre sanglante.

La guerre, en coop local et online

Une des qualités du titre est la possibilité de jouer toute l’histoire principale en compagnie d’un ami grâce au mode coopératif local, mais vous pouvez aussi vous farcir l’ensemble du mode histoire en multijoueur. Une option qui, comme souvent, est fortement recommandée et apporte un intérêt particulier aux batailles. Ce mode coopératif est rejoint par un autre mode en ligne à six joueurs appelé Battle Arena, où l’on doit former des équipes de trois personnages pour capturer une série de bases avant nos adversaires. Sans être une option particulièrement brillante, sa présence est appréciée.

Un mode coop bienvenue

Au fur et à mesure de la campagne, les champs de bataille voient le nombre d’ennemis s’agrandir. Les derniers niveaux vous voient affronter des milliers d’ennemis, et c’est clairement dans ces moments là que l’on prend le plus de plaisir. Lorsque vous déchirez des armées entières, mélangez des attaques spéciales en combos et changez de personnage juste au bon moment pour que l’action ne s’arrête jamais, l’action devient jubilatoire. Le titre a clairement hérité de ces prédécesseurs qui a fait la réputation de la série.

Le nouveau système de magie introduit vient ajouter un sentiment de toute puissance. Chaque combattant a sa propre attaque magique qui peut s’enchaîner en combo, et la plupart d’entre elles sont d’une efficacité dévastatrice. La magie apporte un ton fantastique au titre qui colle bien à l’univers du jeu.


Warriors Orochi 4 est un musou fun sur lequel on peut se défouler. Des petits changements viennent étoffer le gameplay ajoutant de nouveaux combos et de nouvelles stratégies pour vaincre les ennemis. Cependant le jeu est en dessous de son prédécesseur, les menus de gestion, les dialogues fixes, le peu de modes, laissent penser à un manque d’investissement.

5.5

Omega Force apporte des changements minimes à sa formule musou et donne lieu à un jeu amusant et effréné, mais ne cherche pas à convaincre les détracteurs du genre.

  • Note Globale 5.5

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.