Thronebreaker : The Witcher Tales, du jeu de cartes au RPG

Le directeur du jeu raconte la génèse du titre

Thronebreaker : The Witcher Tales
0 4

The Witcher. Voilà une licence qui fait parler d’elle depuis longtemps, surtout ces derniers temps avec l’affaire entre l’auteur original et le studio qui a développé les jeux, CD Projekt Red, lui-même bien en vue avec les dernières nouvelles à propos du très attendu Cyberpunk 2077.

Parlons donc de The Witcher et plus précisément de Thronebreaker : The Witcher Tales.

Qu’est-ce ? Un jeu d’un style bien à lui. Vous connaissez Might and Magic ? Vous connaissez Hearthstone ? Oui, mais quel rapport me direz-vous ? Hé bien Thronebreaker : The Witcher Tales est un mélange des deux.

D’où vient cette idée ?

C’est Mateusz Tomaszkiewicz qui nous raconte l’histoire de ce jeu. Directeur du jeu chez CD Projekt Red, il a débuté en s’occupant de la campagne de Gwent, jeu de cartes à collectionner, se déroulant dans l’univers de The Witcher 3 : Wild Hunt.

Il lui avait été demandé de créer une histoire basée sur un personnage peu développé jusqu’à présent : la reine Meve, souveraine de Lyrie et Riv.

En développant le jeu, affinant les mécaniques de gameplay, passant d’une carte linéaire sous forme de nœuds à de l’exploration libre, ajoutant des personnages non jouables, le contenu devenait tellement important qu’il prit une vie propre, se détachant d’une simple campagne de Gwent.

On se retrouve donc avec un jeu dans le monde de The Witcher, en vue isométrique, où nous pourrons rencontrer des personnages divers, dans des lieux sombres, à la recherche d’objets et de trésors, le tout saupoudré de combats de cartes.

La sortie du jeu sur PS4 est prévue pour le 4 décembre, accompagné de bonus numériques (bande son de Thronebreaker, l’artbook “GWENT: Art of The Witcher Card Game”, la bande dessinée “Fox Children” de Dark Horse et divers bonus pour GWENT).

 

Source : Playstation Blog

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de