Be Playstation
Play 4, PS4, PS4 Pro, Playstation VR, Accessoires PS4 - News, Guide d'Achat, Edito, Vidéos

Unboxing et test de la manette Nacon Asymmetric Wireless Controller

#Unboxing #Test de la manette @NaconFr Asymmetric

0 251

Aujourd’hui nous allons procéder au déballage et test de la Nacon Asymmetric Wireless Controller, un manette au nom très long, compatible PS4 et PC, disposant d’une liaison sans fil, vendue aux alentours de 59 €. Sera-t-elle à même de proposer une alternative crédible aux manettes officielles ? C’est ce que nous allons voir tout de suite en commençant par un déballage détaillé.


Première mise en bouche dès le rayonnage

Avant de commencer à effeuiller cette manette au nom obscur, analysons les informations et impressions qui se dégagent du packaging.

Celui-ci est un classique coffret cartonné doté d’une importante fenêtre laissant apparaître la manette sous sa protection en plastique translucide… On pourra donc se fier directement à son aspect réel plutôt qu’à une photo attrayante et retouchée qui nous sur-vendrait du rêve sur la marchandise.

Un emballage mettant en avant l’assimilation à l’univers PlayStation

 

Premier élément sur la partie haute, une belle bande bleue avec la mention “For PS4” ainsi que le logo “PlayStation Official Licensed Product”. Rassurant sur l’aspect officiel et “supporté” de la manette. Est-ce également un indice et un gage de bonne qualité ?

Le logo Nacon ainsi qu’un hologramme de sécurité semblent attester que ce que nous tenons entre nos mains fébriles est bel et bien un produit de la marque et qu’il n’est pas une contrefaçon. Nacon étant une marque qui commence à être réputée pour tous ses périphériques gaming, que ce soit sur pc ou consoles, doit surement faire face à ce genre de flibusterie… mais tel n’est pas le sujet du jour.

 

Le tour du propriétaire

En regardant un peu tout autour de la boite nous apprenons plusieurs informations essentielles.

  • La manette supporte le chat et la sortie audio via un connecteur jack 3,5 mm sur lequel vous pourrez brancher un accessoire micro-casque (ou un kit oreillette mobile) standard.
  • Un récepteur Bluetooth USB dédié est fourni (nous allons voir pourquoi plus tard).
  • L’autonomie annoncée est de 7 heures.
  • La portée maximale est de 7 mètres (pratique quand on dispose d’un écran de 4 mètres de diagonale).
  • Un indicateur lumineux de niveau de batterie est intégré.
  • Les fonctions vibration et touchpad sont présentes, mais pas les fonctionnalités “lightbar” (la bande lumineuse faisant face à la TV), « motion control » (Six-axis), ni haut-parleur (fini d’entendre des petits bruitages au niveau de la manette dans Horizon Zero Dawn, Infamous Second Son, The Last Of Us et d’autres jeux).

On notera une information qui n’est pas tellement mise en avant et qui pourtant a son importance, la manette est compatible PC (nous y reviendrons aussi).

 

L’emballage protège intégralement la manette des chocs, y compris en façade avec des renforts dédiés aux joysticks.

 

Quoi de beau à l’intérieur ?

Nous retrouvons la manette en elle-même qui arbore bien le bouton “PS” avec le logo officiel PlayStation ainsi que les boutons croix, carré, triangle et rond sous licence (pas des approximations pour ne pas avoir à payer de royalties comme on le voit sur de nombreuses manettes entrée de gamme ou importées).

 

Un très long et fin récepteur Bluetooth scindé en deux parties reliées par une charnière au niveau du connecteur USB. Cette particularité permet de l’orienter à 180°, comme une antenne : à plat, en diagonale ou à la verticale par exemple. Selon la configuration de la pièce et la disposition de la console cela peut être très pratique.

 

Un câble USB / Micro USB de charge tout à fait standard et relativement court (1 mètre) vient compléter le pack.

 

Quelques petites notices et autres papiers informatifs habituels (très succincts).

 

La manette, aspect, finition

La Nacon Asymmetric Wireless Controller ressemble à un mix entre une manette Dualshock de PS4 et une manette Xbox One. Quand on est face à elle, la partie basse arbore des contours arrondis, tandis qu’elle opte pour un look un peu plus anguleux façon Xbox au niveau de la connectique micro USB et des gâchettes.

L’aspect du plastique mat est bon, avec un grain très fin et un enrobage plutôt qualitatif. C’est propre en terme de finition et bien ajusté. Attention toutefois à ne pas jouer avec les mains grasses car ça marque vite… (qui fait ça ? personne voyons… :D).

 

Le joystick droit arbore le logo Nacon gravé dans le caoutchouc.

 

Le joystick gauche arbore des alvéoles creusées elles-aussi dans le caoutchouc. Alvéoles qui deviendront rapidement de vrais nids à poussières, même pour les plus soigneux. Veillez donc à bien les brosser matin, midi et soir 😉

 

Le design “boomerang” englobant la manette est agréable. Toutefois quand on s’intéresse à la partie “haute” et que l’on fait face au connecteur micro USB cela fait tout de suite un peu moins poussé voire bâclé. En effet le connecteur dont on devine la fixation à la carte mère semble flotter dans le vide d’une oblitération effectuée de manière grossière dans la coque. Cela donne l’impression d’être tout simplement pas intégré et peu solide sur le long terme.

L’aspect est très primaire de ce côté de la manette, qui je le rappelle ne dispose pas de Lightbar, le vide laissé n’ayant pas bénéficié de quelconque aménagement.

 

La partie « basse » est un rappel de l’époque Dualshock 3 avec les joints de moulage en plein milieu des cylindres de joysticks. La prise jack est, elle, parfaitement intégrée.

 

Prise en main et ressenti

Cette Nacon tient bien dans la main et épouse on ne peut mieux ses contours, surtout quand comme moi vous disposez de grosse paluches.

On s’habitue très rapidement à la particularité (mise en avant !) des joysticks disposés de façon asymétrique (surtout quand comme moi vous possédez une Xbox). C’est un choix qui peut sembler discutable et sera très certainement au cœur de nombreuses conversations et disputes. Pour ma part j’utilise les 2 types de configurations indifféremment et de manière transparente.

Les boutons Croix, Carré, Triangle et Rond ont eux aussi un look “mat finish”. Ils semblent plus gros, aplatis  et épousent les courbes de la manette. C’est à la fois bien plus ergonomiques et moins rigide que ce que l’on connaît ailleurs. J’ai beaucoup apprécié ces très gros boutons qui, pour le coup, fatiguent beaucoup moins les extrémités du pouce.

 

la croix directionnelle est elle aussi bien plus ergonomique que celle qui existe depuis la première manette PlayStation (séparée en 4 îlots). Je l’ai trouvé beaucoup plus pratique pour les combos dans les jeux de combat où je privilégie le D-pad plutôt que l’analogique. Résultat, cette croix directionnelle est beaucoup moins fatigante et permettra de faire de plus longues sessions au top de sa forme. (Un point négatif qui hélas perdure depuis trop longtemps sur les Dualshock et qui mériterait une vraie mise à jour ergonomique. Si seulement Sony pouvait m’entendre…).

 

Les gâchettes R2 et L2 sont plus grosses, plus larges et plus rigides que leurs homologues sur Dualshock 4, ce qui sera à la fois un inconvénient : il faut « quicher », mais aussi un atout : pas d’appui involontaire sur le frein, mortel dans les jeux de courses par exemple.

Les gâchettes sont de biais et disposent de contours anguleux à « l’intérieur ». il manque un peu de cette courbure qui donnait l’impression que les index étaient maintenus et épousaient bien leurs formes. Sur ce point, et étant avant tout un joueur axé course automobile plus que combat ou aventure, j’ai trouvé ces gâchettes moins ergonomiques et légèrement plus fatigantes.

Au niveau du ressenti global, elles font toutefois beaucoup plus solides et ne “craquent” pas lorsqu’on les sollicite un peu trop fortement.

 

R1 et L1 sont très différents niveau feeling. On a vraiment l’impression de “cliquer”, avec une sonorité de souris qui donne un meilleur retour d’interaction certes, mais en contrepartie fait un peu cheap et interroge leur durabilité sur le très long terme.

Les joysticks analogiques sont très agréables. Leurs bases d’appui pour les pouces, plus petites, donnent l’impression qu’ils disposent d’une plus grande amplitude : une course droite/gauche et haut/bas plus importante et par conséquent plus précise. La rigidité est également légèrement à la hausse (ce qui pour le coup n’est pas une mauvaise idée !).

 

Le pavé tactile est bel est bien présent. Il n’est pas à fleur de surface mais en léger relief, ce qui permet de mieux le repérer (ou l’éviter c’est selon). Il fonctionne exactement de la même manière que l’original, ceci-dit, c’est une fonctionnalité qui est peu utilisée selon les jeux.

 

Compatibilité PS4 (ce qui fonctionne différemment)

La manette Nacon Asymmetric est uniquement compatible via le dongle Bluetooth fourni.

Pourquoi ? C’est une contrainte que l’on retrouve depuis longtemps sur PS4 et Xbox. Loin d’être une limitation purement technique, les manettes de constructeurs tiers ne sont pas “autorisées” à passer par le Bluetooth intégré, donc elles proposent une connectique filaire ou bien une connectique radio “maison”.

La seconde explication est que Nacon annonce une latence réduite par rapport à la manette Dualshock 4 grâce justement à ce dispositif dédié. On les croit sur parole. Tout ce que je peux vous dire c’est que quelque soit l’action effectuée, elle est bien “instantanée”. Absolument aucune latence n’a été rencontrée durant le test, à aucun moment.

L’appairage est on ne peut plus simple : on connecte le dongle à un port USB libre de la console, on appuie sur le bouton “PS” de la manette et… et c’est tout, le dongle étant déjà associé à la manette par défaut. Le dongle est obligatoire pour jouer, Il ne sera pas possible d’associer la manette directement au Bluetooth de la console… ni du PC. La contrainte est qu’il ne faut surtout pas oublier celui-ci chez un ami au risque de ne pas pouvoir l’utiliser du tout…

Petite contrainte supplémentaire liée à ce dispositif, il sera impossible de réveiller la console par l’appui du bouton PS quand celle-ci est en veille.

 

Les fonctions audio

La Nacon Asymmetric propose une fonction audio + chat intégrée avec la présence d’un jack 3,5 mm. Très bonne attention car justement je joue quasi-exclusivement au casque.

Attention, par défaut le volume sonore est réglé au maximum. Pensez à régler celui-ci en appuyant 2 secondes sur le bouton “PS”, puis dans le panneau de réglage rapide : Son/périphériques, puis Réglage du volume (casque). Si vous utilisez votre casque régulièrement, je vous conseille également de régler “Sortie vers casque” sur “Tout l’audio”.

La sortie audio est tout à fait correcte et très (très) puissante. Soyez donc prudents avec les kits main libre dont l’impédance est très faible; la puissance de sortie étant visiblement prévue pour des casques avec une impédance plus importante.

Le micro est tout à fait audible et a parfaitement fonctionné (cela dépendra certainement de la qualité de votre casque plus que la carte son intégrée à la manette).

Globalement l’utilisation s’est déroulée à l’identique de l’expérience existante.

 

Les fonctions vibrations

S’il y a bien une fonction qui est pour moi indispensable et m’enchante particulièrement sur les jeux de courses et FPS, ce sont les vibrations. Cela permet de ressentir la route, deviner les imperfections et revêtements, avoir un retour des vibration du moteurs, des freins, des roues etc. Sur un FPS on ressentira le recul et le choc des tirs de nos armes, ainsi que le terrain sur lequel nous évoluons. Par exemple quand on saute, s’accroupit ou que l’on grimpe..

Là où ces vibrations sont “douce” et légèrement “gommées” sur une Dualshock, elles sont beaucoup plus puissantes, voire brutales sur notre chère Nacon Asymmetric. Certes on ressent beaucoup mieux les chocs, les imperfections, les coups, de manière plus précise… mais c’est au prix d’une fatigue intense au bout de quelques heures.

Pour vous donner un exemple, jouant longuement à un jeu de rallye, les avant bras posés sur les accoudoirs de mon fauteuil, je ressentais des vibrations jusque dans les os de mon crâne, ajoutant du “bruit” parasite dans mes oreilles. Quel est le problème alors ? Mes accoudoirs ? Mes os ? Ma posture ? Les vibrations ? Je dirais que le problème est surtout qu’elles ne sont pas réglables au niveau de la manette (et c’est relativement rare de pouvoir régler la puissance des vibrations dans les jeux, au mieux peut-on parfois les désactiver).

Cet inconfort, à relativiser selon les jeux utilisé, rend les longues sessions pénibles et physiques comme si vous conduisiez dans les gravillons pour de vrai…

 

La compatibilité PC

La manette (avec l’utilisation obligatoire du dongle) est détectée comme un contrôleur PS4 générique au niveau de l’OS. Dans certains jeux elle est étrangement considérée comme une manette Xbox. Cela ne génère pas de conflits, ni de mauvaise affectation des touches, simplement l’apparence des touches est incorrecte.

J’ai testé la manette avec divers jeux de plusieurs plateformes telles que uPlay, Steam, Epic ou Gog et elle fonctionne tout à fait correctement et de manière transparente. Il en a été de même avec des jeux « standalone » ne dépendant d’aucun client de jeu. Aucun n’a posé de problème et il n’y a pas eu besoin de logiciel tiers ou de configuration particulière.

Pour le fun je l’ai également connecté sur un Chromebook (eh oui !) et je peux donc attester que la manette est reconnue et fonctionne parfaitement sur cet OS. J’ai utilisé l’outil de diagnostic en ligne https://html5gamepad.com , il permet de vérifier que chaque bouton fonctionne et afficher les valeurs analogiques en temps réel, bien pratique.

Le Chromebook, devenu outil de diagnostic de manettes 😀

 

Autonomie

La PlayStation 4 ne dispose pas des informations de batterie au niveau du panneau d’informations et paramétrages… car la Nacon Asymmetric est tout simplement considérée comme une manette filaire par la console.

Pour palier à cela, un petit bouton discret à l’arrière permet de connaître l’état de la batterie. Si vous appuyez dessus, le voyant blanc qui se trouve sous le logo “PS” passe au vert (batterie chargée à bloc) au jaune (légèrement déchargée) à l’orange (à moitié déchargée) ou encore au rouge (il va bientôt falloir la brancher !).

Petit problème, si la manette doit être chargée, sa connectique micro USB est exclusive à la charge et ne permettra pas de jouer en filaire. Dommage donc qu’il faille obstruer 2 ports USB (1 pour le dongle, 1 pour le câble de charge). La question se pose également si vous êtes plus de 2 joueurs : où placer le dongle de tous les joueurs car visiblement un seul dongle ne peux pas être relié à plusieurs manettes.

L’autonomie annoncée de 7h est largement respectée dès la première charge (pourtant elle a vibré un paquet de fois je peux vous le dire !). C’est vraiment un excellent point quand on connaît l’autonomie plutôt discutable des manettes officielles !

Faites tout de même attention car la manette ne s’éteint pas seule quand la console reste allumée. Il faut appuyer 5 (!!!) secondes sur le bouton PS pour cela. On a connu bien plus pratique.

 

Conclusion asymétrique

badges conseille

Nacon nous propose ici une des premières manettes PS4 alternative qui soit presque réellement sans fil et asymétrique dans une tranche de prix amicale envers les joueurs les moins fortunés.

D’une finition sympathique mais inégale (surtout comparée à sa grande sœur la Revolution Unlimited Pro) cette manette propose le minimum syndical en terme de fonctionnalités mais le fait bien.

Son ergonomie tranche avec les habitudes que nous avions avec la Dualshock 4 et ce n’est pas forcément pour déplaire. Après un petit temps d’adaptation, le ressenti dans les jeux n’est pas affecté et même plutôt très bon !

Sa compatibilité tous azimuts et sa large autonomie en font le compagnon idéal du joueur PC + PS4.


Points positifs :

  • Compatibilité maximale (PC, Chromebook).
  • Le dongle Bluetooth fourni.
  • Prise en main excellente.
  • Bonne finition.
  • Indicateur de batterie précis.
  • Le D-pad beaucoup plus ergonomique.
  • Installation facile et ultra rapide.
  • sortie sonore puissante.

 

Points négatifs :

  • Une seule couleur disponible.
  • Gâchettes moins progressives niveau rigidité.
  • Moins de fonctionnalités (les moins utiles heureusement).
  • Certains détails esthétique “oubliés”.
  • Vibrations qui arrachent les bras.
  • La petite lumière face utilisateur éblouissante dès la pénombre.

 

 

Nacon Asymmetric Wireless Manette de Jeu PC,Playstation 4 Noir - Accessoires de Jeux vidéo (Manette de Jeu, PC,Playstation 4, Analogique/Numérique, Options,Share, avec Fil &sans Fil, Bluetooth/USB)
12 Commentaires

 

commentaires
Chargement ...